De la monoplace aux GT, de l’Historic jusqu’aux Blancpain Series, des Tourisme aux formules de promotion en passant par les rallyes, du niveau provincial jusqu’aux grandes épreuves internationales, le Delahaye Racing Team crée en 1999 par Pierre Sevrin et Gilles Terlinden s’est forgé un solide palmarès. Les compétences et l’expérience se conjuguent pour servir un seul objectif : gagner.

Les débuts sont des plus modestes avec une participation au championnat Peugeot 106 Cup et comme premier pilote du team… Pierre Sevrin. Résultat final : une 4ème place au championnat avec quelques podiums qui auront pour effet de motiver l’équipe à continuer sur cette voie. Pour un premier contact avec le sport automobile, la performance est appréciable… mais n’est que le préambule à d’autres projets toujours plus importants.

Après avoir accumulé de l’expérience lors des courses en peloton de la Fun Cup (13ème des 25H en 2000) et avoir prouvé son savoir faire en développant de A à Z une Saab de série pour les 24H de Spa-Francorchamps (29ème place au général et pour la 1ère fois une Saab à l’arrivée de cette épreuve mythique), le team Delahaye se lance dans les coupes de promotion qui font la part belle au spectacle et aux arrivées à couteaux tirés. Ainsi, en 2001, la Toyota Yaris Cup et la Renault Clio Cup sont au programme de la structure wavrienne qui commence à s’affirmer dans le monde fermé du sport automobile belge.

En 2 ans, le team décroche ses premiers lauriers avec un titre de vice-champion junior en Yaris Cup pour Martin Terlinden, un titre de champion junior en Clio Cup avec Fabien Kieltyka et un autre titre de vice-champion pour Pierre Sevrin en Clio Cup.

2003 vient confirmer le potentiel toujours grandissant du Delahaye Racing. Au programme, la découverte de l’Europe grâce à la Clio Cup Internationale. Toutes les cartes sont d’ailleurs entre les mains du team avec comme pilote principal Stéphane Lémeret. Cette saison sera couronnée de succès avec pour une première saison en dehors de nos frontières un titre de vice-champion (5 podiums en 9 courses pour Stéphane Lemeret) et cela aussi bien au classement des pilotes que celui réservé aux teams. Le DRT est désormais sur orbite !

En 2004, le team s’offre un essai en monoplace. Le team a en effet engagé deux bolides dans le championnat Formule Renault 1600, pilotés par Nicolas Vanderstappen et Pierre Sevrin. Ce dernier terminera la saison par un podium et une brillante 6ème place au classement général. Avec un an d’expérience en monoplace, le team Delahaye doit confirmer l’année suivante. Chose promise, chose due puisque Pierre Sevrin décroche les lauriers au terme d’un championnat dominé de la tête et des épaules.

Fred Bouvy, Vincent Vosse, David Loix et Stéphane Lémeret décident de rejoindre nos rangs pour cette saison 2006. À nos côtés, c’est Renault Sport qui souhaite nous soutenir dans un nouveau grand projet : le développement d’une Renault Mégane version Trophy en une version Endurance. Le duo Vosse-Bouvy terminera la saison par un titre de vice-champion, tandis que le team se voyait gratifier de la même récompense au classement des marques.

Une année pour apprendre et une autre pour gagner. À côté de la paire Bouvy – Vosse qui a re-signé pour une année supplémentaire, ce sont deux autres ténors du sport auto belge qui nous rejoignent avec Didier Defourny et Kurt Mollekens. En fin d’année, le titre de champion de Belgique de tourisme viendra récompenser le travail réalisé depuis 2 ans avec notamment une victoire lors des 12H de Spa-Francorchamps. Autre récompense pour ce projet Mégane : les 24H de Dubaï 2008 et une magnifique 3èmeplace au général.

Malgré l’emploi du temps chargé, le team n’oublie pas ses premiers amours et continue à investir dans les différentes coupes de promotion. Ainsi, en 2007, DRT est aussi engagé en Legends Car avec l’inusable Pierre Sevrin (un titre de champion de Belgique et un autre de champion du Benelux à la clé) et en Formule Renault 1600 avec un jeune loup aux dents longues : David de Saeger. Pas de titre cette fois (il n’a pas participé à toutes les épreuves) mais un sérieux coup de volant puisqu’il se verra décerner le titre de meilleure révélation du championnat par un panel composé de journalistes de l’ensemble du pays.

La saison 2008 démontre s’il en était besoin la volonté du DRT de se maintenir au top niveau, avec à la clef deux titres ! Le premier est obtenu avec la Renault Mégane avec Fred Bouvy, associé au revenant Alain Plasch pour l’ouverture du BTCS, puis à Vanina Ickx et David Loix pour les 12 Heures de Spa puis enfin à Christian Kelders pour la seconde moitié du championnat. Le second est conquis par la Ferrari F 43O pilotée également par Fred Bouvy associé cette fois à Damien Coens.

L’ouverture d’esprit est aussi une réalité au sein du DRT : la Ferrari F430 sera suivie toute la saison par les mécaniciens du Garage Francorchamps en collaboration avec les membres du DRT. Après une phase d’apprentissage et d’observation mutuelle, l’association se fera naturellement, avec le résultat que l’on sait.

Les jeunes pilotes sont aussi de la partie : David De Saeger, Martin Lucas, Romain Troonbeeckx et Ronnie Latinne auront bénéficié du savoir faire du DRT durant toute la saison de la Renault Clio Cup, avec pour ce dernier une 3ème place finale au classement Junior. Si cela ne suffisait pas, on ajoute une participation aux 25 Heures VW Fun Cup avec une monoplace pilotée par des gentlemen drivers, un équipage bien dans l’esprit DRT.

En 2009, on prend les même et on recommence. D’une fiabilité à toute épreuve, la Renault Mégane pilotée par Fred Bouvy et Christian Kelders s’impose dans le BTCS. Point d’orgue de la saison, la belle mécanique française reçoit une nouvelle carrosserie et aussi le renfort de Vanina Ickx à l’occasion des 12 Heures de Spa. Un accrochage privera la Renault Mégane de la plus haute marche du podium malgré une franche domination. Cela n’empêchera pas les pilotes DRT de s’adjuger la victoire finale dans le Championnat BTCS lors d’un dernier meeting palpitant disputé sur le tracé limbourgeois de Zolder.

L’une des épreuves du BTCS – le Francorchampagne disputé au mois de septembre – verra Denis Packmans, un autre sociétaire du DRT, faire ses premiers tours de roues en compétition sur une Renault Clio Cup. L’événement pourrait passer pour anodin à un détail près : une petite bévue de la Nature a privé Denis de l’usage de son bras droit. Il pilote donc d’une seule main ! Un ingénieur stagiaire du DRT lui a fabriqué un système de passage des vitesses électro-pneumatique actionné par des interrupteurs situés sur le revers gauche du volant. Plus que sa place au classement final, la récompense viendra du sourire de Denis à l’issue des deux manches courues, tout à sa joie d’avoir pu participer à son premier meeting.

Le Belcar aura été plus avare de points pour l’association Garage Francorchamps / DRT reconduite pour 11 manches. Au final, Fred Bouvy et Damien Coens terminent à la 4ème place du Championnat. Une concurrence très affutée d’une part, un manque de réussite certain d’autre part, la partie n’a pas été facile. Les deux sociétaires du DRT n’auront pas démérité, montant régulièrement sur les podiums. Au rayon Renault Clio Cup, Romain Troonbeeckx confirme sa progression et son talent en menant la voiture préparée par le DRT à la seconde place du classement général, ce qui lui vaut également la première place dans le classement spécifique Junior.

En 2010, la Renault Mégane toujours aux mains de Fred Bouvy et de Christian Kelders fait preuve d’une belle régularité et remporte le Championnat BTCS. Une nouvelle fois, le DRT aura fait durer le suspens en décrochant la timbale à l’issue de l’ultime manche. Ca, c’est fait ! Par la même occasion, l’inoxydable Fred Bouvy s’offre son 10ème titre de Champion de Belgique, son 5ème avec le DRT. Que l’on ne s’y trompe pas : le BTCS est une compétition relevée et la concurrence y est redoutable et affutée. Il faut un travail acharné et une attention de tous les instants pour permettre à la belle Mégane et à ses pilotes de se maintenir au plus haut niveau de la hiérarchie.

La saison 2011 débute au Boucles de Spa avec une belle 3ème place au classement général de Patrick Snijers engagé sur une Porsche 911 sc rs Gr. B. Entre autres faits d’arme cette année-là, le DRT offre à Renault le titre de champion des marques en BRCC. Dans le championnat pilotes, Christian Kelders empoche le titre de vice-champion tandis que la paire Lémeret-Mondron grimpe sur la dernière marche du podium final au terme d’une campagne que le DRT aura marqué de son empreinte.

Voilà 2012, avec à nouveau une 3ème place au Boucle de Spa, cette fois-ci avec Robert Drogmans. Autre pilote de renom, André Lotterer finit pour sa part au 8ème rang. Ces deux stars du sport automobile ont fait confiance au team wavrien pour cette épreuve devenue au fil des ans une classique, l’équipe du DRT a montré que cette confiance était justifiée.

Dans le championnat sprint du BRCC, Stéphane Lémeret termine 3ème au général, il offre ses premiers lauriers à une toute nouvelle Volvo V8 Silhouette dès sa première année de participation.

Enfin, le DRT domine avec le quatuor Viron Richard Orgeval Engisch qui est sacré champion BE Trophy au terme d’une saison magnifique. En point d’orgue, une incroyable victoire aux 3.000 Km remportés avec moins de 2 secondes d’avance sur son plus proche poursuivant ! Cette course aura mis en évidence la prestation irréprochable du team mais aussi sa maîtrise en termes de stratégie et de tactique.

Renaud Verreydt co-piloté par le chanteur Jali, une 7ème place au Boucle de Spa, voilà la saison 2013 lancée. Ce n’est qu’une entrée, le DRT est présent sur tous les fronts cette année là avec – dans le désordre – une 3ème et une 7ème place au général dans le championnat Fun Cup avec respectivement Visnowsky Tanghe Van Dalen et Richard Bordet Engish Businaro Deman Lémeret, la 1ère place en biplace avec la Fun Cup Carpass, la 3ème place en catégorie GT de Pierre-Etienne Bordet sur Volvo V8 Silhouette dans le championnat hollandais Supercar Challenge, les débuts d’une rare et très belle Marcos en Historic et enfin la participation à l’intégralité du Blancpain Endurance Series avec une Porsche 997 GT3 R pilotée par Kelders et Desbruères. Ouf, voilà une saison bien remplie !

2014 voit la Fun Cup Carpass reconduire son titre en biplace. Le duo Hansen-Toubon rafle la 4ème place du Rallye du Maroc Historique tandis que Bordet Viron Lémeret Al Azhari rate de peu le podium de leur catégorie aux 24 Hours of Spa par la faute d’un amortisseur épris de liberté. La Marcos reprend le chemin des circuits et le DRT réinvestit les paddocks du Supercar Challenge pour 3 meetings. Enfin, Hansen et Toubon alignent une impressionnante Peugeot 307 WRC ex usine avec laquelle ils signent 3 victoires en rallyes belges.

La tradition est respectée : 2015 commence par les Boucles de Spa qui voient l’engagement par le DRT de 2 Porsche mais aussi d’une BMW 2002 Tii qui aura fait l’objet durant tout l’hiver d’une restauration ’état concours’ au sein des ateliers du team.

Les courses historiques sur circuit sont bien évidemment toujours au menu avec la Marcos, de même que la Fun Cup avec un titre de vice-champion pour la biplace Carpass au terme d’un championnat qui aura tenu protagonistes et spectateurs en haleine jusqu’à l’ultime épreuve. En Blancpain Endurance Series, Bordet Viron Orgeval et Chatin sont à l’arrivée des très sélectives 24 Hours of Francorchamps, écartés de peu du podium de leur catégorie par la faute de 4 tours perdus lors de deux petites escapades hors piste.

 

Au-delà de tous ces résultats et de la moisson de coupes récoltées depuis plus de 15 ans, c’est une belle aventure humaine qu’il faut voir dans ce parcours. Le Delahaye Racing Team, c’est avant tout une grande famille où chacun donne le meilleur de lui-même pour faire progresser l’équipe. Les prochains épisodes restent à écrire. Ils seront à n’en pas douter le reflet des compétences et de l’engagement d’un team de pointe, fier de son parcours et de ses résultats sportifs.