Guillaume Mondron bien aidé par Lorenzo Donniacuo se relance au championnat !

Arrivés sur la quatrième manche du championnat TCR Benelux avec 21 points de retard, Guillaume Mondron et toute l’équipe Delahaye étaient remontés à bloc pour tenter de réduire cet écart. Après avoir partagé le volant avec son frère Edouard sur la manche précédente, s’étant d’ailleurs déroulée difficilement, c’est cette fois-ci le jeune Lorenzo Donniacuo qui rejoignait le team pour piloter la VW Golf GTI TCR #4 aux couleurs des 25 Heures VW Fun Cup.

Ce sont sous des trombes d’eau que les voitures s’élançaient pour la première séance d’essais libres. Exercice difficile pour Lorenzo même s’il connaissait déjà la Golf sur ce circuit de Zolder ; le duo terminait dans le rythme du haut du classement, avec une probante deuxième place, validant ainsi un setup pluie confortable. Aux qualifications, Guillaume alors surmonté signait le chrono le plus rapide de son groupe. C’était au tour de Lorenzo, premiers tours sur le sec réalisés dans un bon rythme  mais les écarts étant infimes, la Golf #4 décrochait la cinquième place à 3 dixièmes de la pole juste devant l’adversaire de Guillaume au championnat.

CAR PASS LRE by DRT : une deuxième place acquise de haute lutte aux 25 Heures de Spa

C’est en effet à la deuxième place de la catégorie des biplaces que la Fun Cup aux couleurs Car Pass numéro 365 a terminé cette vingtième édition des 25 Heures VW Fun Cup. Les pilotes, Stéphane Lémeret, Philippe Reynens, Miguel Coppieters, Philippe Wintgens et Alain Jadot auront tout donné durant la plus longue course du monde.

Dès la première séance, le planning des essais établi par l’équipe maintenant bien rodée à l’exercice  était suivi à la lettre et permettait à tous les pilotes de se familiariser avec la voiture. Quelques ajustements de réglage ont même permis à Stéphane de signer la pole position devant les 22 autres biplaces, mais surtout au 27ième rang absolu devant près de 80 monoplaces !

Viron/Orgeval aux portes du top 10 en British GT

Le meeting des 25 Heures VW Fun Cup des 7, 8 et 9 Juillet derniers était également le théâtre de la cinquième manche du prestigieux championnat British GT. C’est effectivement sur le plus beau circuit du monde, Spa Francorchamps, que les protagonistes habituels de cette compétition outre-manche faisaient le déplacement.

Alexandre Viron ne souhaitait manquer cela pour rien au monde au volant de la Porsche Cayman GT4 Clusbsport MR tout juste équipée des derniers éléments du kit GT4, et faisait appel en renfort à son coéquipier des Blancpain Endurance Series 2015, Emmanuel Orgeval. Particularité de ce championnat, la présence sur la piste des deux catégories chères à SRO, le GT3 (Bentley Continental, Aston Martin Vantage, Audi R8, Mercedes AMG, Lamborghini Huracan, Ferrari 488) et le GT4 dans laquelle la diversité était également présente : Maserati GranTurismo, Nissan 370Z, Porsche Cayman, McLaren 570S GT4, Ginetta G55, Aston Martin Vantage GT4…

Road to Le Mans épisode 2 : belle performance pour le duo Bordet/Viron

Le Delahaye Racing Team  revenait en 2017 sur le mythique circuit de la Sarthe après un épisode 1  l’année dernière ayant eu son lot de rebondissement. La semaine mancelle s’était déroulée avec un bris de moteur dès les premiers essais libres de la Porsche 911 GT3R 997 et peu de roulage avec de nombreux drapeaux rouges et d’innombrables slow zone, venant perturber le rythme de course.

Bien décidé à faire mieux qu’en 2016 et à accroitre leur expérience sur ce tracé si particulier, Alexandre Viron et Pierre-Etienne Bordet s’alignaient de nouveau à bord de la Porsche #28 aux couleurs Retrodor – Hôtel du Ministère. Le plateau de ce Road to Le Mans 2017 était somptueux puisque pas moins de 49 voitures au total parmi lesquelles 33 LMP3 et 16 GT3 (catégorie dans laquelle est alignée la Porsche) allaient se disputer la victoire des deux courses de 55 minutes au programme, l’une le jeudi soir et l’autre juste avant la mise en grille de la course des 24 Heures du Mans, le samedi matin ; Ligier, Norma, Ginetta, Porsche, Aston Martin, McLaren, Mercedes, Ferrari, Audi, Lamborghini, autant de marque voulant briller dans cette deuxième manche du championnat Michelin le Mans Cup.

Weekend difficile pour le Delahaye Racing Team à Zolder

Pour ce troisième meeting du TCR Benelux disputé sur le circuit de Zolder, Guillaume Mondron arrivait en tant que leader du championnat ; il retrouvait sa Seat Léon TCR #5 ainsi que son coéquipier familial, son frère Edouard, impatient de s’installer derrière le volant. Sur la VW Golf GTI TCR #4 aux couleurs des 25H Fun Cup, Giacomo Altoè remettait le couvert pour défendre sa place de leader au classement  Junior (1er) et sa 2ème position au classement  général. Il faisait équipe avec un nouveau pilote au sein du Delahaye Racing Team, Frédéric Caprasse, multiple vainqueur des 25H Fun Cup, et vice-champion en titre du TCR Benelux.

A cause de leur magnifique week-end en terres Hollandaises, Guillaume et Giacomo emportaient chacun 30 kg de success ballast – poids pour victoire – donc aussi bien dans la Golf que dans la Seat. Dès les essais libres, cette masse supplémentaire se faisait ressentir, les pilotes se plaignant de problèmes d’équilibre des voitures et d’une dégradation des pneus plus rapide que d’habitude. Le circuit de Zolder est réputé difficile pour la mécanique,  mais malgré une température de piste acceptable en qualifications, la Golf #4 connaissait un bris d’amortisseur, ce qui obligera l’équipage italo-belge de partir dans les profondeurs du classement, Fred ne pouvant pas signer de chrono de référence. Guillaume et Edouard connaissaient quant à eux une séance de qualifications correcte ; ils signaient le 5ème temps, Guillaume étant gêné dans son dernier tour rapide.

Carpass LRE by DRT poursuit sa moisson de points à Dijon et à Zandvoort

Dijon-Prenois, les 29 et 30 Avril.

Suite de la saison pour la Fun Cup 365 Car Pass LRE by DRT sur le circuit bourguignon de Dijon-Prenois. L’équipage était composé de Stéphane Lémeret, Miguel Coppieters, Philippe Reynens et un nouvel arrivant, Philippe Wintgens qui retrouvait pour l’occasion le chemin des circuits avec pour objectif de préparer une participation à la plus longue course du monde, les 25 Heures de Spa Francorchamps.  Dès les qualifications, le pilote journaliste faisait parler la poudre après avoir peaufiné les réglages de la coccinelle, vite imité par les trois autres pilotes, en signant le 2ème temps de la catégorie à 1 centième de la pole position, le 21eme au général. Deux courses de 4 heures était au programme. Marquée par de nombreuses neutralisations Full Course Yellow, une bonne stratégie et une  bonne constance des pilotes, l’équipe rallie l’arrivée en 3ème position, 2ème après l’application des pénalités pour dépassement de la vitesse sous Full Course Yellow. Le lendemain, les deux Philippe et Miguel se rapprochaient des temps de Stephane toujours très en verve. Moins de neutralisation mais sous le soleil radieux de Dijon, le quatuor franchit le damier en 3ème position, encore une place sur le podium ! Une bonne opération au championnat, les concurrents directs connaissant diverses fortunes.

Copie presque parfaite pour le duo Mondron/Altoè à Zandvoort

Déjà auteur d’une solide prestation lors de l’ouverture du championnat TCR Benelux de Spa, Guillaume Mondron se présentait sans son co-équipier habituel – Edouard Mondron, son frère – pour le deuxième round de Zandvoort ; il partagera le volant avec le jeune prodige italien de 16 ans Giacomo Altoè qui avait découvert l’équipe lors du premier meeting à Francorchamps, signant de belles prestations. Disposant de deux châssis différents, la VW Golf GTI TCR et la Seat Léon TCR, le choix du duo se portait sur l’allemande qui paraissait plus à l’aise dans ces dunes hollandaises.

Dès les essais libres, le package s’annonçait détonant, avec Giacomo étant, au bout de son troisième tour lancé sur ce circuit qu’il ne connaissait pas, déjà dans les chronos de Guillaume ! Avec une séance de qualifications bien gérée au niveau du timing, les deux pilotes se hissaient au deuxième rang absolu.

Edouard/Guillaume/Delahaye Racing Team, un trio convaincant pour une première en TCR International Series

Quoi de mieux pour deux pilotes et une équipe roulant au niveau national en TCR Benelux que de venir se frotter à l’échelon supérieur, le championnat du monde TCR International Series ? Certainement rien !

C’est donc avec le package gagnant de la course Endurance du TCR Benelux à Spa d’il y a deux semaines que se présentaient Edouard et Guillaume Mondron pour la troisième manche des TCR International Series. Il y avait cependant une inconnue rajoutée à l’équation ; un seul pilote par voiture, Guillaume choisissait de poursuivre avec la Seat Léon TCR #12, Edouard s’alignant quant à lui sur une VW Golf GTI TCR #25 tout juste équipée du nouveau kit aérodynamique.

Disputées au milieu des séances du championnat du monde d’Endurance (WEC), de la Porsche Carrera Cup Benelux et France et de la FR 3.5 V8, les deux séances d’essais libres confirment la bonne tenue des deux bolides, Guillaume obtenant deux fois la 4ème position, 5ème et 14ème pour Edouard qui découvrait la Golf.

Guillaume Mondron avec une SEAT et Edouard Mondron en Golf GTI «25 Hours VW Fun Cup » lors du TCR International à Spa

Après leur magnifique victoire il y a quelques jours lors de la Qualifying Long Race du TCR Benelux Trophy, Edouard et Guillaume Mondron vont se séparer… le temps d’un week-end.

Dans le cadre de la troisième épreuve des TCR International Series, qui se déroulera à Spa-Francorchamps en prologue du WEC en ce premier week-end de mai, les frangins ne se partageront pas le même bolide. Contrairement au TCR Benelux, un seul pilote est en effet aligné par voiture dans la compétition internationale.

« Après avoir prouvé en TCR Benelux que nous pouvons jouer avec les meilleurs, nous voulions profiter de la venue du TCR International en Belgique, qui plus est sur le plus beau circuit du monde, pour disputer cette course internationale », explique Edouard. « Parce que nous devions faire un choix, il a été décidé que Guillaume piloterait notre fidèle SEAT Leon TCR et que j’effectuerais mes débuts au volant d’une VW Golf GTI TCR. Les deux voitures sont préparées par le Delahaye Racing Team et, cette fois, nous ne partagerons pas le volant, mais nous allons nous affronter en piste. »

Une victoire d’emblée pour les frères Mondron !

Ouverture du championnat TCR Benelux 2017 le weekend dernier sur le circuit de Spa-Francorchamps, le team Delahaye débutait son programme Touring Cars face à une  concurrence très relevée, des teams de renommé internationale et des pilotes professionnels venant se mêler à la lutte dans le toboggan des Ardennes. Citons entre autre, Mat’o Homola, Sheldon van der Linde, Stefano Comini (double champion TCR International), Rob Huff (Champion du monde WTCC 2012), Jean-Karl Vernay, Tom Coronel, …

Déjà présents en 2016 sur leur Seat Léon TCR, Guillaume et Edouard Mondron renouvelaient leur confiance en l’équipe pour cette nouvelle campagne. Nouvelles couleurs, nouveau dossard – le 5 –, des ambitions revues à la hausse et une motivation non des moindres, voici le package prometteur des deux jeunes frères. Après un premier roulage positif sur ce même circuit le mercredi pour tester les dernières évolutions juste montées sur la voiture, le weekend commençait avec une bonne session d’essais le vendredi durant laquelle les réglages étaient peaufinés. Dès les qualifications, les deux frères se montraient en signant à eux deux le 4ème  chrono – la place sur la grille étant définie par la moyenne du meilleur chrono de chaque pilote. Le départ de la course longue « Qualifying Long Race » d’une heure donné,  Edouard passe déjà le premier tour à la première place, à la grande surprise de toute l’équipe qui n’en croyait pas ses yeux ! S’en suivait une bataille intense avec la toute nouvelle Audi RS3 LMS TCR de Sheldon van der Linde, qui ne relâchait la pression qu’au passage dans la voie des stands à mi-course pour le changement de pilote. Guillaume prenait le relais d’Edouard et ressortait de la pit lane juste devant le champion sortant TCR Benelux 2016, Stéphane Lémeret sur la Honda Civic TCR. Les deux pilotes se livraient une lutte intense jusqu’au drapeau à damiers, Guillaume devant même riposter dans le dernier tour après s’être fait dépasser quelques virages plus tôt ! Mais c’étaient bel et bien les Mondron Brothers qui franchissaient la ligne d’arrivée à la première place ! Quelle course intense !