Alexandre Viron et Emmanuel Orgeval remportent la 2e manche !

Très beau succès de la paire française Alexandre Viron et Emmanuel Orgeval dans la seconde manche.

Si la petite bise soufflant sur Francorchamps samedi en fin d’après-midi est de nature à refroidir certaines ardeurs, il ne gêne guère les cadors de la VW Fun Cup qui, dès le début de la première manche, se livrent une bataille forcenée pour le leadership. Très en verve, Jérôme Huon (255) pointe aux avant-postes quand, au terme des 60 minutes, initiales, une intervention de la safety car provoque un regroupement général. Benoit Visnovsky, victime d’une touchette lors du premier tour ramene la 227 sur la jante. Le temps de changer la roule, le voila reparti pour un long run tout seul pour récupérer le peloton. La 264 se montre discrète mais présente dans le top 10.
Le premier fait important touche l’un des équipages en lice pour le titre, Philippe Crosset-Eric Gressens (Amusement Park), qu’un début d’incendie rejette définitivement sur la touche. Conséquence de cet abandon, une voie royale s’ouvre pour que la 255 monte sur le podium au championnat.  Au fil des tours, Jérome Huon, Laurent Richard et Gautier Enghisch demeurent aux avant-postes en dictant un rythme que la 19 de Michel Simul et Philippe Sistermans ont du mal à suivre. Hélas, la 255 devra jeter le gant à une vingtaine de minutes de l’arrivée, victimes d’un accrochage avec un retardataire au début de la « nouvelle portion ». La 264 finira en 6ème position prête à bondir en tête le lendemain matin. La 227 terminera en 19ème position.

Le XV de France vengé à Spa-Francorchamps…Les sprinters sont à la fête, dimanche alors que le soleil commence seulement à inonder la cuvette de l’Eau Rouge. Dès les premiers tours, Emmanuel Orgeval (264) s’en donne à cœur joie et pointe en tête avec Maxime Soulet. La 227 quant à elle, menée par Benoit Visnovsky, se stabilise à la 6ème position et regarde la bagarre des hommes de tête. Pendant ce temps, Gautier Engisch sur la 255, parti de la dernière place avec un tour de retard suite au crash de l’aveil, remonte voiture par voiture dans le peloton.
Peu à peu le duo français Alexandre Viron-Emmanuel Orgeval (Rétrodor-Delahaye) prend ses distances pour s’adjuger la victoire dans cette manche de clôture du championnat, vengeant ainsi la défaite… du XV de France en finale de la coupe du monde de rugby. La 227 terminera 13ème et la 255 n’arrivera pas à remonter plus haut que la 18éme place.

 Classement – course 1 : 1. Simul-Systermans (Colson Racing) 55 tours ; 2. Debrus-Debrus-Gernaey (Acome Côté Passions) à 15’’092 ; 3. Ooms-Soulet-Verbist (School Racing Team) à 28’’972 ; 4. Cognon-Jussy-Bollen (666 Racing Team) à 38’’087 ; 5. Lembo-David (Allure Team 3) à 55’’551 ; 6. Viron-Orgeval (Rétrodor-Delahaye) à 58’’078 ; 7. Lemoine-Ferté (Groupe Lemoine) à 1’28’’471, 1ers en essence ; 8. Chimentin-Carlotto-Stefanelli-Jarach (Mich Sport) à 1’40’’526 ; 9. Magnoni-Portatadino (Nova Race Presidenziale) à 1’49’’451 ; 10. Lecluse-Boucha-Detiège (Ball Events) à 1’53’’268… 23. Dumpont-Fissette-Koning-Henin (CBRS Exodus) à 2 tours, 1ers en biplaces ; etc.

Classement – course 2 : 1. Viron-Orgeval (Rétrodor-Delahaye), 58 tours ; 2. Ooms-Soulet-Verbist (School Racing Team) à 40’’593 ; 3. Simul-Systermans (Colson Racing) à 1’27’’896 ; 4. Debrus-Debrus-Gernaey (Acome Côté Passions) à 1’39’’839 ; 5. Magnoni-Portatadino (Nova Race Presidenziale) à 2’08’’095 ; 6. Servais-Radet-Baudart (E-Race) à 2’20’’873 ; 7. Dubois-De Keijser-Maillet-de Fierlant-Pelle (Racing Club Partners) à 2’58’’784 ; 8. Cappelletti-Foglio-Bottazzi-Piron (Nova Race 2) à 1 tour ; 9. Olivier-Godart-Vermote (Allure Team) ; 10. Catalano-Pedon-Pedon (Cats) ; 11. Lecluse-Boucha-Detiège (Ball Events), 1ers en essence… 21. Pulinx-Rosoux-Chaballe-Pulinx (MPM Racing) à 3 tours, 1ers en biplaces ; etc. 
Classement cumulé : 1. Simul-Systermans (Colson Racing) 67 ; 2. Viron-Orgeval (Retrodor-Delahaye) 65,5 ; 3. Ooms-Soulet-Verbist (School Racing Team) 65 ; 4. Debrus-Debrus-Gernaey (Acome Côte passions) 64,5 ; 5. Magnoni-Portatadino (Nova Race Presidenziale) 60 ; 6. Cognon-Jussy-Bollen (666 Racing Team) 58 ; 7. Cappelletti-Foglio-Bottazzi-Piron (Nova Race 2) 56,5 ; 8. Lecluse-Boucha-Detiège (Ball Events) 56,5 ; 9. Servais-Radet-Baudart (E-Race) 55,5 ; 10. Devreker-Werckx-Termote (Euroracing) 53,5 ; etc.