Jérôme Thiry et Maxime Soulet pour aider Christian Kelders et la Renault Mégane Silhouette dans la conquête d’un nouveau titre

2011btcsspa2 (13)

Très heureuse d’avoir renoué avec le succès lors des Belgian Masters de Zolder, toute l’équipe Delahaye Renault Team aborde la dernière ligne droite du championnat avec motivation et optimisme.

Avant les deux dernières manches d’une heure et demie programmées samedi 22 et dimanche 23 lors des Francorchampagne, la Mégane N°1 compte cinq points et demi de retard sur la Kia Silhouette de Philippe Stéveny et Didier de Radiguès.

« Ce qui signifie en clair que nous avons encore notre sort entre les mains, » analyse Pierre Sevrin, l’un des patrons de l’équipe wavrienne. « Deux nouvelles victoires nous assurerait de garder une année de plus le numéro 1. »

Mais ce ne sera bien sûr pas simple face à des équipages « pros » comme celui de la Proceed ou de la Volvo de Vincent Radermecker et Eric Van de Poele toujours mathématiquement en lice pour la couronne.

« Notre principale concurrente est avantagée en puissance et en vitesse de pointe dans les montées vers les Combes et Blanchimont, » analyse l’ingénieur du DRT Lionel Hansen. « Nos pilotes doivent dès lors compenser au pilotage, grâce à notre meilleur châssis, dans la nouvelle portion. »

Pour maximaliser les chances de la Mégane N°1, Ludovic Sougnez étant retenu au Rallye de Jalhay, Christian Kelders sera cette fois assisté par deux pointures belges connaissant bien Francorchamps, la Mégane ou le pilotage particulier d’une Silhouette : Jérôme Thiry et le récent champion Belcar Maxime Soulet.

« Je suis très heureux de pouvoir enfin rouler pour le Delahaye Racing contre lequel je me suis souvent battu ces dernières années, » confie le pilote d’Habay-la-Neuve qui se distingua en début de carrière en Formula Renault puis en Clio Cup. « J’ai déjà eu l’occasion de piloter la Mégane Silhouette sur Spa. Son moteur manque certes un peu de chevaux, mais quel châssis fabuleux. Je me réjouis vraiment d’escalader le Raidillon à son volant. »

Quant à Maxime Soulet, il a gardé un très bon souvenir de sa participation sur la Mégane Delahaye aux 24H de Zolder 2009.

« Et cela me ferait plaisir de pouvoir aider un grand passionné comme Christian Kelders à coiffer tous les pros sur le poteau, » s’exclame l’ex-champion de Formula Renault 1.6

Un Christian Kelders préparant avec minutie et sérieux ce dernier rendez-vous décisif.

« Je viens de fêter mon anniversaire et, même si cela ne changera pas ma vie ni même ma carrière, un deuxième titre national face à quelques grands noms me ferait plaisir, » avoue le Liégeois. « Ce serait une belle revanche sur 2010 où le sacre m’avait échappé pour ne pas avoir été au départ de la manche de Dijon remise au samedi suite à la perte de mazout d’une Fun Cup. Lors du dernier rendez-vous à Zolder, j’ai sans doute effectué mon meilleur relais sur la Mégane en ne laissant filer Van de Poele qu’au moment de rattraper les premiers doublés. La raison est toute simple : pour une fois, j’ai pu rouler suffisamment en essais libres, avec des bons pneus. Ce sera encore le cas à Francorchamps où deux heures de libres sont programmées le vendredi matin. »

En théorie, en cas de malchance des leaders, la Mégane N°2 de Stéphane Lémeret et Edouard Mondron peut aussi encore briguer le titre.

« Mais l’on essayera surtout de remporter à notre tour ce premier succès qui aurait dû nous revenir en terre limbourgeoise sans une petite touchette, » explique Stéphane Lémeret tout en précisant : « Maintenant, si d’une manière ou d’une autre, je peux contribuer au sacre de mes amis de Delahaye, je n’hésiterai pas. »

Quant à la troisième Renault des Français Laurent Richard et Alexandre Viron, elle tentera de conclure aussi sa belle saison en fanfare, pourquoi pas en briguant un nouveau podium face aux cadors de la discipline dont ils sont de moins en moins loin.