Victoire au sprint pour la Renault de Ludovic Sougnez et Christian Kelders

2011btcsspa2 (17)

Marquée moralement par le forfait de Fred Bouvy et un abandon de la N°1 en première manche, le Delahaye Racing Team a pris une cinglante revanche en signant son premier succès de la saison grâce à la fantastique remontée de Christian Kelders et Ludovic Sougnez. En plus d’une pole, la paire Lémeret-Mondron signe deux nouveaux accessits et reste en lice pour le titre.

Lors de la première manche matinale disputée sous un soleil incitant plusieurs milliers de spectateurs à assister au spectacle, Ludovic Sougnez, bondissait de la 2eme ligne (3e) pour virer en tête au premier gauche sur la Renault Mégane N°1. Le pilote de Trooz menait autoritairement les cinquante premières minutes avant de céder le relais à Christian Kelders qui se retrouvait, hélas, très vite sans freins suite à un défaut de production/qualité de la part du fabriquant des plaquettes. Après quatre traversées de bacs à sable, le Liégeois devait en rester là, l’ex-voiture de Bouvy enregistrant son premier abandon en cinq ans.

«La pédale allait au plancher, il n’y avait plus de plaquettes du tout. Je freinais sur le fer, » racontait le malheureux Kelders laissant la troisième marche du podium à ses équipiers français Laurent Richard et Alexandre Viron sur la troisième Mégane DRT. « Voilà, nous avons usé notre joker au championnat. »

Devant, Edouard Mondron, leader durant son tour de sortie des stands après avoir relayé Stéphane Lémeret ne pouvait résister au retour de Didier de Radiguès et décrochait le premier accessit.

« Ludo a pris un superbe envol pour me doubler au départ, » racontait le pilote-journaliste. « Je ne pouvais suivre son rythme. J’ai essayé de m’accrocher à la Kia de Stéveny mais elle me mettait vingt mètres à chaque accélération. Je parvenais à les reprendre au freinage ou en attaquant plus en virage mais en roulant ainsi ils économisent leurs pneus en courbes et ont fait la différence sur la dernière demie heure avec des gommes plus fraîches. »

En deuxième manche, Edouard Mondron ne profitait pas longtemps de sa première pole. Deuxième durant le premier quart d’heure, la Mégane N°2 s’emparait du leadership au moment où la Kia rentrait au stand avec une crevaison. Un pitstop prolongé de quelques secondes pour rattacher un phare permettait à la Volvo de prendre un court instant la tête après les changements de pilotes. Mais, tout comme Stéphane Lémeret, Vincent Radermecker n’allait pouvoir résister longtemps au retour d’un Ludovic Sougnez déchaîné après avoir relayé un Christian Kelders auteur d’un tout bon premier relais.

A vingt minutes de l’arrivée, « Ludo » passait virilement « Rader » au freinage du « Jacky Ickx » et s’envolait vers un succès le réhabilitant totalement après sa bévue des 24H de Spa.

« Je suis très content d’offrir à Christian et à toute la sympathique équipe Delahaye cette première victoire de la saison, » s’exclamait sur la plus haute marche du podium le pilote de Trooz. « Je me suis vraiment bien amusé. Cela a été chaud lors de certains dépassements mais je suis resté prudent. Je ne voulais pas risquer de gâcher les chances de l’équipe de décrocher le titre. »

Les deux leaders ayant chacun usé ce week-end leur joker, le retard de Christian Kelders reste de cinq points et demi avant la finale de Francorchampagne dans trois semaines. Où l’on espère retrouver Ludo Sougnez à ses côtés…

Troisième après avoir effectué son relais sans radio et avec des vibrations consécutives à une légère touchette de son équipier, Stéphane Lémeret complétait le podium et reste mathématiquement en lice pour le titre. Sur la troisième Mégane, les Français Alexandre Viron et Laurent Richard se classaient sixième.

Manche 1 : 1. De Radiguès-Stéveny (Kia Proceed Silhouette) 55t en 1h30.41.507 ; 2. MONDRON-LÉMERET (Renault Mégane Silhouette) à 1.07.998; 3. RICHARD-VIRON (Fra/Renault Mégane Silhouette) à 1t; 4. Van Herk (Mazda 3) à 2t (1ers T3) ; 5. Latinne-Wauters (VW Scirocco) à 2t

Manche 2 : 1. SOUGNEZ-KELDERS (Renault Mégane Silhouette) ; 2. Radermecker-Van de Poele (Volvo S60 Silhouette) à 11.613 ; 3. LÉMERET-MONDRON (Renault Mégane Silhouette) à 43.733 ; 4. Quick-Vanbellingen (BMW M3) à 1t ; 5. De Radiguès-Stéveny (Kia Proceed Silhouette) à 1t ; 6. RICHARD-VIRON (Fra/Renault Mégane Silhouette) à 1t

Championnat pilotes (officieux): 1. De Radiguès-Stéveny 163 points ; 2. KELDERS 146,5 ; 3. LÉMERET-MONDON 133,5 ; 4. BOUVY 126,5 ; 5. Van de Poele-Radermecker 122,5 ; 6. RICHARD-VIRON 109

Championnat marques : 1. Renault 176 ; 2. Kia 163 ; 3. Volvo 122,5