Tout se jouera au Francorchampagne

2011btcs12hspa (25)

Disputées sous un soleil éclatant, les deux courses des Belgian Masters ont tenu toutes leurs promesses et couronné de beaux vainqueurs, Stéveny-de Radiguès d’abord, Kelders-Sougnez ensuite. Au terme de cette étape limbourgeoise, rien n’est fait au championnat. Voilà qui promet de solides passes d’armes à Spa-Francorchamps dans trois petites semaines… 

En signant une envolée à la « Usain Bolt », Ludovic Sougnez propulse la Renault Mégane n°1 en tête et grâce à une série de tours rapides, il creuse un petit écart sur le groupe Philippe Stéveny (KIA)-Stéphane Léméret (Renault)-Vincent Radermecker (Volvo)-Laurent Richard (Renault). Au fil des kilomètres, les deux derniers nommés perdent le contact et les positions se figent jusqu’aux pitstops. Le pilote KIA est le premier à rentrer au stand dès le 25e passage, suivi trois boucles plus tard par Laurent Richard, puis par Stéphane Lémeret et Vincent Radermecker qui empruntent la pitlane au 31e tour.

Lorsqu’il remonte en piste, Edouard Mondron (Renault) se trouve dans le collimateur de Didier de Radigues (KIA) qui porte une attaque victorieuse au premier gauche et s’envole vers la victoire : « Philippe m’a rendu une voiture en pleine forme dont les pneus avaient gardé toute leur efficacité », explique l’ancien motard à l’arrivée. « Cela m’a permis d’adopter une cadence très soutenue… que j’ai conservée jusqu’à l’arrivée car je craignais de me déconcentrer si je levais trop le pied. Et quand j’ai vu que la Renault n°1 puis la Volvo connaissaient de soucis, j’ai mesuré toute l’importance de ce succès au championnat. »

Effectivement, la seconde partie de course prend des allures de chemin de croix pour Christian Kelders et Eric van de Poele. Le premier se rend vite compte que les freins de la Mégane sont à bout de souffle et après trois figures de style, il décide sagement d’en rester là. Quant à « VDP », il s’arrête deux fois sur le circuit, victime d’un problème de capteur d’accélérateur, et se contente de la 8e position.

Derrière l’autoritaire meneur, Edouard Mondron et Alexandre Viron offrent un tir groupé au Délahaye Racing, leurs Renault précédant sur la ligne la Mazda 3 d’un Werner Van Herck très en forme ; celui-ci s’adjuge la classe T3 au terme d’un duel serré avec Ronnie Latinne-Koen Wauters fers de lance de la délégation VW dont les seconds représentants Claude-Yves Gosselin-Jean-Jacques Smits terminent à une belle 6e place. A noter que la BMW d’Erik Qvick et la SEAT de Pierre-Yves Rosoux ont renoncé très vite, différentiel pour l’une, ratés moteur sur l’autre. Associé à Michael Damoiseaux, Alexis van de Poele triomphe en classe S2 tandis que le Luxembourgeois Christian Franck émerge parmi les pilotes de SEAT Leon Supercopa après une belle passe d’armes avec les jeunes Maarden Benjamin et Damien Dupont. Enfin, Guy Katsers et Christophe Daerden imposent leur Honda Civic en classe T2.

 

La (belle) revanche de Ludovic Sougnez

On prend presque les mêmes – la SEAT de Pierre Piron et Pierre-Yves Rosoux manque à l’appel, ses soucis n’ayant pu être réglés – et on recommence. La palme de la meilleure envolée revient cette fois à Eric van de Poele qui s’incline toutefois dès le deuxième passage au premier gauche face à Didier de Radiguès.

On pense à un nouveau succès facile de la belle Pro_Ceed Silhouette mais c’est compter sans la glorieuse incertitude de la course… Au 7e tour, une crevaison survenue dans le droit du Canal contraint le leader à effectuer quasi un tour au ralenti ; c’en est fini des espoirs de doublé du clan KIA.

Après avoir lui aussi passé Eric van de Poele, Edouard Mondron mène grand train et est le dernier des ténors à emprunter la pitlane. Le phare avant gauche de la Mégane ayant été touché, la réparation coûte quelques secondes et Stéphane Lémeret se retrouve ainsi au 2e rang à 4 longueurs de Vincent Radermecker tandis que Ludovic Sougnez pointe en 3e position, à une dizaine de secondes du pilote Volvo. La fin de course est palpitante : confronté à une panne de radio, Stéphane Lemeret s’incline au 37e passage face à un Ludovic Sougnez déchaîné… et fermement décidé à éviter toute erreur tant il brûle de faire oublier sa mésaventure des 24 Heures de Spa.

Progressivement, le jeune Liégeois revient dans les roues du leader mais « Rader » défend son maillot jaune avec acharnement. Après trois tours très intenses, le cadet prend l’avantage sur son aîné à la chicane Jacky Ickx et s’envole vers la victoire, la première d’une Renault dans ces BTCS 2011 : « Celle-là, elle fait du bien », s’exclame Ludo à peine sorti de l’habitacle surchauffé. « Après ma bévue à Spa, je voulais montrer qu’on pouvait toujours compter sur moi. Je remercie vivement Christian comme le Delahaye Racing de m’avoir fait confiance et donné l’occasion de revenir au premier plan. »

Vincent Radermecker termine 2e devant Stéphane Lémeret, impliqué bien malgré lui dans un accrochage avec… son équipier Laurent Richard dans le dernier tour. Cet incident profite à Philippe Stéveny qui gagne une place, précédant Steve Vanbellingen souverain en classe T3. Comme en première manche, Alexis van de Poele et Michael Damoiseaux s’imposent en S2 tandis que les deux Nicolas – Léonard et Lamy – battent d’un souffle Christian Franck pour les lauriers en SEAT Leon Supercopa. Enfin, Guy Katsers et Christophe Daerden offrent le doublé en T2 au Surinx Racing.

Le verdict dans ces Belgian Touring Car Series tombera les 22 et 23 octobre au Francorchampagne. Gageons que tous les candidats aux divers titres mettront à profit les trois prochaines semaines pour peaufiner leurs armes avant ces deux rounds décisifs !

 

Course 1 : 1. Stéveny-de Radiguès (KIA Pro_Ceed Silhouette) 55 tours en 1h30’41’’507 ; 2. Lémeret-Mondron (Renault Mégane) à 1’07’’998 ; 3. Richard-Viron (Renault Mégane) à 1 tour ; 4. Van Herck (Mazda 3) à 2 tours, 1er en T3 ; 5. Latinne-Wauters (VW Scirocco) ; 6. Gosselin-Smits (VW Scirocco) à 3 tours ; 7. van de Poele-Damoiseaux (Touring Cup), 1ers en S2 ; 8. Radermecker-van de Poele (Volvo S60 Silhouette) ; 9. Mélotte-Poncelet (Touring Cup) à 4 tours ; 10. Franck (SEAT Leon Supercopa), 1er en T3S… 12. Pampel-Van Rompuy (BMW M3), 1ers en T4… 17. Katsers-Daerden (Honda Civic), 1ers en T2 ; etc.

Course 2 : 1. Kelders-Sougnez (Renault), 55 tours en 1h31’24’’945 ; 2. Radermecker-van de Poele (Volvo) à 11’’613 ; 3. Lémeret-Mondron (Renault) à 43’’733 ; 4. Qvick-Vanbellingen (BMW M3) à 1 tour, 1ers en T3 ; 5. Stéveny-de Radiguès (KIA) ; 6. Richard-Viron (Renault) ; 7. Latinne-Wauters (VW) ; 8. van de Poele-Damoiseaux (Touring Cup) à 3 tours, 1ers en S2 ; 9. Lequeux-Ueberecken (Touring Cup) ; 10. Léonard-Lamy (SEAT Leon Supercopa), 1ers en T3S… 15. Pampel-Van Rompuy (BMW) à 4 tours, 1ers en T4… 20. Katsers-Daerden (Honda) à 6 tours, 1ers en T2 ; etc.

Championnat (officieux) : 1. Stéveny-de Radiguès (KIA) 163 pts ; 2. Kelders (Renault) 146,5 ; 3. Lémeret-Mondron (Renault) 133,5 ; 4. Bouvy (Renault) 126,5 ; 5. Radermecker-van de Poele (Volvo) 122,5 ; 6. Richard-Viron (Renault) 109 ; 7. Qvick-Vanbellingen (BMW) 92,5 ; 8. Latinne-Wauters (VW) 72,5 ; 9. A. van de Poele 58,5 ; 10. Lefort 52 ; etc.