Guillaume Mondron avec une SEAT et Edouard Mondron en Golf GTI «25 Hours VW Fun Cup » lors du TCR International à Spa

Après leur magnifique victoire il y a quelques jours lors de la Qualifying Long Race du TCR Benelux Trophy, Edouard et Guillaume Mondron vont se séparer… le temps d’un week-end.

Dans le cadre de la troisième épreuve des TCR International Series, qui se déroulera à Spa-Francorchamps en prologue du WEC en ce premier week-end de mai, les frangins ne se partageront pas le même bolide. Contrairement au TCR Benelux, un seul pilote est en effet aligné par voiture dans la compétition internationale.

« Après avoir prouvé en TCR Benelux que nous pouvons jouer avec les meilleurs, nous voulions profiter de la venue du TCR International en Belgique, qui plus est sur le plus beau circuit du monde, pour disputer cette course internationale », explique Edouard. « Parce que nous devions faire un choix, il a été décidé que Guillaume piloterait notre fidèle SEAT Leon TCR et que j’effectuerais mes débuts au volant d’une VW Golf GTI TCR. Les deux voitures sont préparées par le Delahaye Racing Team et, cette fois, nous ne partagerons pas le volant, mais nous allons nous affronter en piste. »

Initiative sympa, la VW Golf GTI d’Edouard sera aux couleurs des 25 Hours VW Fun Cup, une épreuve qui fêtera sa 20e édition du 6 au 9 juillet à Francorchamps. De quoi assurer la promotion de la plus longue course du monde et de sa toute nouvelle identité, devant un public venant toujours en masse assister à l’épreuve belge du Championnat du Monde d’Endurance.

Les deux frangins espèrent donc se montrer dans un peloton qui sera particulièrement relevé. La semaine dernière, Edouard s’est battu face à des pilotes de premier plan comme Sheldon van der Linde, Rob Huff et Aurélien Comte. Un moment en tête de la Sprint Race 4, il a échoué de très peu pour le podium.

Guillaume, le cadet des Mondron, a lui aussi montré l’an dernier qu’il n’avait pas peur des vedettes internationales. Lors de la toute première épreuve du TCR Benelux, à Spa-Francorchamps, Guillaume s’était en effet imposé après une fantastique lutte face à ni plus ni moins que Tiago Monteiro et Tom Coronel.

« Le TCR Benelux a prouvé qu’il est le garant de luttes passionnantes et spectaculaires, portières contre portières », sourit Guillaume. « Et on peut se dire que nous avons accroché à notre tableau de chasse une victoire dans ce championnat. Nous sommes frères, nous nous respectons énormément et nous nous connaissons bien en tant que pilotes. Mais, sur la piste, nous ne nous ferons pas de cadeau. Tout cela se fera avec beaucoup de respect et… que le meilleur gagne ! »