Viron/Orgeval aux portes du top 10 en British GT

Le meeting des 25 Heures VW Fun Cup des 7, 8 et 9 Juillet derniers était également le théâtre de la cinquième manche du prestigieux championnat British GT. C’est effectivement sur le plus beau circuit du monde, Spa Francorchamps, que les protagonistes habituels de cette compétition outre-manche faisaient le déplacement.

Alexandre Viron ne souhaitait manquer cela pour rien au monde au volant de la Porsche Cayman GT4 Clusbsport MR tout juste équipée des derniers éléments du kit GT4, et faisait appel en renfort à son coéquipier des Blancpain Endurance Series 2015, Emmanuel Orgeval. Particularité de ce championnat, la présence sur la piste des deux catégories chères à SRO, le GT3 (Bentley Continental, Aston Martin Vantage, Audi R8, Mercedes AMG, Lamborghini Huracan, Ferrari 488) et le GT4 dans laquelle la diversité était également présente : Maserati GranTurismo, Nissan 370Z, Porsche Cayman, McLaren 570S GT4, Ginetta G55, Aston Martin Vantage GT4…

Les équipages étaient aussi de haut vol, composés pour la plupart d’un pilote professionnel et d’un pilote dit amateur, un gentleman driver ;  Alexandre et Emmanuel avaient donc fort à faire, étant tous les deux classés amateur. Les deux séances d’essais libres du vendredi matin permettaient aux deux pilotes de trouver leurs marques sur la piste longue de 7km, peaufinant les réglages de l’allemande afin de définir un setup équilibré en vue des deux courses du lendemain. Achevées aux 23ième place sur 34 (9ième en GT4 sur 20) et en 30ième position / 17ième GT4, le duo peinait à rentrer dans le rythme en qualifications avec peu de tours lancés possibles.

Alexandre prenait le lendemain matin le départ de la course 1. Évitant les embûches du milieu de peloton, le pilote Retrodor aura malheureusement passé tout son relais de 30 minutes derrière la voiture de sécurité. Emmanuel s’installait dans le cockpit pour finir la course et au terme de quelques belles passes d’arme, franchissait l’arrivée 11ième de catégorie, 24ième au classement général. La dernière course British GT – disputait elle aussi sous un beau soleil – voyait Alexandre recevoir le drapeau à damiers 12ième GT4 et 22ième place overall après deux relais sans faille.

Face à des habitués du championnat et des pilotes plus expérimentés, les deux pilotes français n’auront pas démérité et se seront faits plaisir au volant de la belle Cayman GT4 CS MR qui n’aura pas connu le moindre accroc mécanique, ceci malgré une BOP peu à son avantage sur ce circuit rapide !