Road to Le Mans épisode 2 : belle performance pour le duo Bordet/Viron

Le Delahaye Racing Team  revenait en 2017 sur le mythique circuit de la Sarthe après un épisode 1  l’année dernière ayant eu son lot de rebondissement. La semaine mancelle s’était déroulée avec un bris de moteur dès les premiers essais libres de la Porsche 911 GT3R 997 et peu de roulage avec de nombreux drapeaux rouges et d’innombrables slow zone, venant perturber le rythme de course.

Bien décidé à faire mieux qu’en 2016 et à accroitre leur expérience sur ce tracé si particulier, Alexandre Viron et Pierre-Etienne Bordet s’alignaient de nouveau à bord de la Porsche #28 aux couleurs Retrodor – Hôtel du Ministère. Le plateau de ce Road to Le Mans 2017 était somptueux puisque pas moins de 49 voitures au total parmi lesquelles 33 LMP3 et 16 GT3 (catégorie dans laquelle est alignée la Porsche) allaient se disputer la victoire des deux courses de 55 minutes au programme, l’une le jeudi soir et l’autre juste avant la mise en grille de la course des 24 Heures du Mans, le samedi matin ; Ligier, Norma, Ginetta, Porsche, Aston Martin, McLaren, Mercedes, Ferrari, Audi, Lamborghini, autant de marque voulant briller dans cette deuxième manche du championnat Michelin le Mans Cup.

La belle allemande passée devant les commissaires technique le mardi, les choses sérieuses débutaient le mercredi avec une première séance d’essais libres se déroulant pour le mieux, Pierre-Etienne et Alexandre reprenaient leur marque sur ce circuit de 13,629 km. Le jeudi allait être une journée bien plus chargée : deuxième séance d’essais libres, deux séances de qualification et la première course. Suite au chrono établi avec la troisième meilleur vitesse de pointe du meeting –  294,3 km/h ! -, Pierre-Etienne s’élançait fin de journée en 42ème position sur 49, 12ème sur 16 en GT3. Il passait ensuite le relais à Alexandre Viron qui accélérait le rythme tour à tour ; le duo ralliait l’arrivée à une honorable 35ème place, dans le top 10 en GT3, évitant les nombreux contacts et incidents en course.

Après la traditionnelle journée off au circuit du vendredi, c’est cette fois  Alexandre qui prenait le départ devant un public en place déjà très nombreux (258 000 spectateurs samedi et dimanche). Lancé plus loin sur la grille, le tandem élevait cette fois-ci le rythme et améliorait son meilleur temps de l’an dernier de prêt de 4 secondes ; ils franchissaient le damier 32ème – 9ème en GT3, première Porsche parmi les quatre au départ, bataillant durement pendant toute la course avec leurs adversaires.

Une belle expérience qui se solde par un beau résultat pour la combinaison pilotes/voiture/équipe et qui clôture cet épisode 2 des mythiques 24 Heures du Mans. Peut-être à l’année prochaine !