Deux accessits et nouveaux titres en vue pour Bouvy-Kelders et Renault

2010BTCSFrancorchampagne (27)

Objectif atteint pour la Renault Mégane Silhouette de Frédéric Bouvy et Christian Kelders qui abordera le dernier meeting de Zolder, dans trois semaines, en tête du championnat BTCS avec un énorme avantage de 35 unités sur la Volvo de Radermecker-Van de Poele. Sauf réelle catastrophe, un nouveau titre se profile pour Renault et le Delahaye Racing Team…

En troisième position sur la grille de départ de la première manche très matinale après être passé pour la première fois sous la barre des 2.27 en qualifications (2.26.3), Frédéric Bouvy a bataillé ferme durant cinquante-cinq minutes avec la Volvo d’Eric Van de Poele et la Kia de Philippe Stéveny.

« On s’est vraiment bien amusé, » s’exclamait le champion en titre. « Au départ, Koen Wauters a calé devant moi ce qui m’a obligé à freiner pour ne pas l’emboutir. »

Cinquième au premier freinage aux Combes, « Fred » entamait alors une belle remontée : quatrième, troisième puis deuxième avant de céder le relais à Christian Kelders.

« On a flirté plusieurs fois avec le temps pivot fixé en 2.28.5, » poursuivait le Bruxellois. « J’ai d’ailleurs utilisé très vite mon joker. A 19 millièmes près, j’écopais d’un « Drive Through ». On s’est passé et repassé plusieurs fois avec la S60. »

Après le changement de pilote, un Christian Kelders en grande forme passait l’espace de quelques mètres en tête au terme d’un freinage audacieux à la chicane avant de céder bien logiquement sous les assauts de Vincent Radermecker.

« Mais en lui mettant un maximum de pression, j’ai poussé Walter Moonens à la faute au pif-paf, » jubilait le Liégeois, ravi de monter sur la deuxième marche du podium. « Ensuite, je me suis contenté de gérer sagement mon avantage sur la BMW M3 du Néerlandais Stoeltie. »

Suite au changement de moteur de la Volvo, Christian Kelders héritait de la pole en seconde manche au départ de laquelle ne se présentait pas la BMW de Steve Vanbellingen, boîte bloquée dans le tour de chauffe.

« Après un envol difficile, je me suis vite retrouvé en tête suite à l’abandon de la Volvo (courroie d’alternateur) et après avoir redoublé la Gomez et une Kia, » racontait Christian Kelders ramenant sa Mégane en deuxième position après avoir été doublé par Koen Wauters en fin de relais.

S’engageait alors une superbe bataille entre le pilote-chanteur et Bouvy ne se lâchant pas d’une seconde durant la dernière demie heure de course.

« Il a roulé tout seul et je sentais qu’il allait commettre une faute, » racontait après… coup Fred Bouvy. « C’est malheureusement arrivé à deux tours de l’arrivée dans le petit gauche en descente après Bruxelles, un endroit où il n’y a pas beaucoup de place. La Kia est partie en tête-à-queue mais en revenant elle m’a envoyé dans le bac puis dans les pneus d’où j’ai eu pas mal de difficultés à m’extirper. »

Repartie au ralenti avec un avant droit abîmé, la Mégane rouge réussissait néanmoins à conserver la troisième place du podium.

« On a encore de la chance dans notre malheur, » concluait le Bruxellois,  sportivement félicité par Eric Van de Poele.

Avec trente-cinq unités d’avance au championnat pilotes et quinze et demi chez les marques, Renault et Bouvy peuvent envisager la fin de saison avec optimisme.

« En tenant compte du décompte du moins bon résultat, une dixième place à Zolder nous suffit désormais pour garder notre titre, » se félicitait Gilles Terlinden, l’un des patrons du Renault Delahaye Team. « Une formalité. Le circuit de Zolder convient en outre mieux à notre Silhouette et, selon le règlement, nos concurrents qui ont gagné avec 90 kilos devraient écoper d’un lest ou un handicap supplémentaire. On espère donc pouvoir terminer en beauté et, en plus du titre pilote pour Fred, offrir à Renault une première couronne des marques. »

Rendez-vous est pris pour cette grande finale, le 10 octobre à Zolder dans le cadre du European FIA GT3.

Course 1 :

  1. Radermecker-E. Van de Poele (Volvo S60 Silhouette), 36 tours en 1h32.26.472 ; 2. BOUVY-KELDERS (RENAULT MÉGANE SILHOUETTE) à 45.981 ; 3. Vanbellingen-Stoeltie (Bel-P-B/BMW M3 Silhouette) à 1.39.812 ; 4. Dockerill-Ferrier (GB/Kia ProCeed Silhouette) à 2.14.414 ; 5. Stéveny-Moonens (Kia ProCeed Silhouette) à 1t ; 6. Den Boer-Rijnbeek (P-B/BMW 320D) à 1t

Course 2 :

  1. Wauters-Wauters (Kia ProCeed Silhouette) 35 tours en 1h30.46.151; 2. Stéveny-Moonens (Kia ProCeed Silhouette) à 2.04.033; 3. BOUVY-KELDERS (Renault Mégane Silhouette) à 1t; 4. Latinne-Smits (VW Scirocco) à 1t; 5. Rosoux-Capocci (Seat Leon Supercopa) à 1t ; 6. Freebird-Verdonck (P-B-Bel/BMW 320D) à 1t

Championnat pilotes : 1. BOUVY 169,5 points ; 2. KELDERS 138,5 ; 3. Van de Poele-Radermecker (Volvo S60 Silhouette) 134,5 ; 3. Vanbellingen 129 ;

Championnat marques : 1. Renault 169,5 ; 2. BMW 154 ; 3. Kia 138 ; 4. Volvo 134,5