Victoire de Visnovsky-Tanghe-Van Dalen à Dijon sur la Be Trophy 255 du team Delahaye

2013funcup6

C’est peu dire que la première manche de ce championnat Be Trophy s’est déroulée dans des conditions apocalyptiques en ce samedi 11 mai.

Si les premiers tours se sont courus sur une piste sèche, il n’a pas fallu attendre plus d’une demi-heure pour voir s’abattre un orage d’une rare intensité sur le tracé vallonné du circuit de Dijon. La courbe de Pouas nichée au fonds d’une cuvette qui précède une longue ligne droite étant rendue dangereuse par la formation d’une mini rivière, la direction de course décidait – un peu tardivement – de sortir une safety car.

À ce moment, la 255 se battait dans le haut du classement, suivie à quelques encablures de la 264 puis de la 227.

’’ Le début de course est vite devenu dangereux, il y avait vraiment trop d’eau sur le circuit. Il était nécessaire de neutraliser la course le temps que l’orage s’éloigne’’ expliquera plus tard l’un des pilotes du Delahaye Racing Team.

Et le même scénario se reproduisait un peu plus tard, toujours à cause d’une piste noyée sous une pluie battante !

Les relais étant comme toujours bien maîtrisé par les ingénieurs et les mécaniciens du team, les trois Be Trophy badgées DRT se retrouvaient sans trop d’encombres aux 2ème, 5ème et 11ème positions derrière ce second safety car à l’entame de ce qui allait être le dernier relais, la fin de course étant prématurément fixée à 19 heures pour de sombres raisons administratives.

Au volant de la 255, c’est à Benoît Visnovky qu’incombait la lourde tâche de tenter de décrocher la victoire tandis qu’Alexandre Viron se fixait comme objectif de remonter au classement sur sa Be 264 Rétrodor.

Les drapeaux verts agités, Visnovky débordait rapidement la voiture de tête pour prendre de manière autoritaire la tête de course, une position qu’il n’allait plus quitter jusqu’au drapeau à damier. Pour sa part, Viron ne pouvait faire mieux que de conserver le 5ème rang, ce qui constituait en soi une belle performance tant les conditions étaient délicates. Enfin, le 227 s’octroyait une méritoire 9ème place au terme d’une course régulière exempte de toute faute éliminatoire.

’’Pôle position et victoire, c’est magnifique, surtout dans de telles conditions ! La voiture était parfaite, la course a été dure mais nous avons bien roulé ! ’’ expliquait Benoît Visnovsky à l’arrivée, entouré de ses équipiers Didier Van Dalen et Arthur Tanghe. ’’Nous venons de démontrer que nous formons un équipage homogène. Avec une telle voiture, nous sommes assurément de sérieux candidats pour le titre’’ ajoutait-t-il, débordant d’enthousiasme.

’’J’aurais pu mieux faire ! ’’ confiait pour sa part Alexandre Viron, quelque peu dépité par une prestation durant laquelle il n’a pourtant pas démérité tant l’exercice était périlleux.

Les plus heureux étaient peut-être le trio Vangyseghem-Sillis-Vandenbussche qui s’offre une belle 9ème place pour leur baptême du feu en Be Trophy, une première participation qui leur aura donné de belles sensations et beaucoup de plaisir.

La seconde manche se déroulera demain matin avec, espérons-le, autant de réussite mais aussi une météo plus clémente.