2ème manche Be Trophy à Zandvoort : les jeunes voient rouge tandis que les expérimentés assurent !

2013funcup4

Après avoir raté de peu la victoire la veille, Arthur Tangue, Benoît Visnovsky et Didier Van Dalen étaient bien décidés à remporter ce dimanche une victoire qui semblait leur tendre les bras. La Be numéro 255 s’élance à 15h10′ pour une course de 180 minutes et très vite, on assiste à un remake du scénario du samedi : Benoît prend rapidement l’ascendant sur son plus sérieux rival et construit une confortable avance qui augmente de une à deux secondes par tour, une cagnotte qu’Arthur fera fructifier avec talent durant le second relais. Et tout comme le samedi, c’est une neutralisation à mi-course qui regroupe tous les concurrents derrière le safety car, une Be en piteux état en bord de piste nécessitant l’intervention d’un camion-plateau.

À ce moment de la course, après un ravitaillement rondement mené, Didier prend les choses en main, bien décidé à ne plus se faire surprendre. Pourtant, une seconde de distraction, il brûle le feu rouge à la sortie de la pitlane ….. et la sanction tombe quelques minutes plus tard sous la forme d’un stop-and-go d’une minute. La peine purgée, malgré une attaque de tous les instants, la Be Delahaye / Racing 4all ne parviendra jamais à combler son retard et échouera à 51 secondes de la plus haute marche du podium. La victoire échappe à nouveau aux  »jeunes ».

Dans le même temps, le trio composé d’Alexandre Viron, Pierre Etienne et Gauthier Engisch va réaliser une belle prestation.

C’est tout d’abord Pierre Etienne qui réalise un excellent premier relais, se battant comme un beau diable dans un paquet d’acharnés. Alexandre – nettement plus à l’aise que lors de la première joute – puis Gauthier vont bétonner une 5ème place au classement général tout à leur honneur. Les  »expérimentés » ont su conjuguer sagesse et régularité pour réaliser un sans faute et conquérir un indiscutable triomphe en classe diesel, ils confirment ainsi leur belle performance de la manche initiale.

 »Dans certains enchaînements, je ne parvenais pas à passer la 3ème’. J’ai compris qu’il fallait un mouvement plus ample pour verrouiller cette vitesse-là et tout est rentré dans l’ordre » expliquera Gauthier Engisch. Ce sera le seul petit souci rencontré, les deux voitures du Delahaye Racing Team tournant comme des horloges sans connaître la moindre alerte mécanique.

Au terme de ce week-end palpitant, Tangue-Visnovsky-Van Dalen occupent la seconde place au championnat à seulement 8 points des leaders tandis que Viron-Pierre Etienne-Engisch s’installent confortablement au troisième rang. Autant dire que ces deux équipages aborderont les Hours of Spa-Francorchamps qui se dérouleront les 13 et 14 juillet avec de légitimes ambitions. Fort de son succès acquis avec panache et intelligence en 2012, le Delahaye Racing Team y briguera la victoire, pas moins.