Coupes de Mettet : joli tir groupé des Be Cox du Delahaye Racing Team

2013funcup

Ils ne s’étaient plus rencontrés depuis les 25 Hours of Francorchamps, voilà les protagonistes du Be Trophy de retour aux affaires sur le circuit Jules Tacheny à Mettet en ce samedi 14 septembre.

Le Delahaye Racing Team engageait trois voitures pour l’occasion : la 255 Evo 3 pilotée par Visnovsky-Tanghe-Van Dalen, la 365 biplace diesel aux mains de Copieters-Vercammen-Lémeret et enfin la 264 – championne en titre – confiée à Viron-Richard-Lémeret, ce dernier venant partiellement compenser l’indisponibilité de certains titulaires.

Le plateau était un peu maigrelet mais tous les ténors de la spécialité ayant répondu présent, le niveau était néanmoins élevé. Si on ajoute le crachin et la pluie qui auront sévi une bonne partie des huit heures de course, on aura compris que l’épreuve ne fut pas une promenade de santé.

Constamment aux avant-postes tant durant les essais qu’en course, le trio des ‘’jeunes’’ a tenu une bonne cadence et boucle l’épreuve à la seconde position. Peu de réels soucis pour cet équipage si ce n’est une valve de pneu arrachée pour Didier Van Dalen et un petit moment d’appréhension pour le ‘’très jeune’’ Arthur Tanghe confronté à une piste ultra-glissante durant la nuit. Il n’aura pourtant pas démérité comme l’ont montré ses chronos similaires à ceux de ses deux compères. Le podium est pour eux une juste récompense.

La Biplace aux couleurs Car Pass aura elle aussi fait bonne figure, Stéphane Lémeret signant à son volant des temps impressionnants. Miguel Copieters et Alain Vercammen ont eux aussi été généreux dans l’effort. Une petite touchette avec un attardé peu enclin à céder le passage et une sortie dans un bac à gravier au début de la nuit les auront à peine ralentis. Les passagers qui ont eu le privilège d’effectuer un relais à bord de cette auto n’ont pas été déçus, en témoigne les sourires réjouis affichés à leur descente ! Ils finissent à la neuvième place du classement général.

Enfin, la paire Alexandre Viron-Laurent Richard renforcé par Stéphane Lémeret aura connu un début de course plus mitigé avant de revenir conquérir in extremis la dixième place. En cause un filtre bouché qui provoquait des coupures moteur intempestives durant les deux premiers relais. Le temps de cerner le problème – un peu mystérieux de prime abord – et la Be Cox retrouvait de sa superbe, permettant à ses pilotes d’être régulièrement les plus rapides en piste.

La malchance avait accablé le team lors du double tour d’horloges spadois, le vent à tourné et voici le trio Visnovsky-Tanghe-Van Dalen qui se repositionne pour le titre. En effet, si l’on décompte le plus mauvais résultat de chaque équipage comme le prévoit le règlement, la Be Cox 255 n’accuse que 25 points de retard sur le leader. Tous les espoirs sont donc permis en vue des ultimes confrontations, la prochaine ayant lieu les 12 et 13 octobre sur le tracé de Zolder.

Avant de clôturer ce compte-rendu, nous ne pouvons que féliciter l’un des douze pilotes badgés DRT – dont nous tairons le nom par pudeur et par respect pour son immense notoriété … – qui aura confondu la marche arrière et la 1ère vitesse au moment de quitter son emplacement après un ravitaillement. La Be Cox effectuant un bond quelque peu inattendu mais sans conséquence fâcheuse aura déclenché un éclat de rire général, de quoi décrocher une distinction dans le bêtisier du championnat Be Trophy !

Stay with us, follow our performance and share our fun !