TCR Benelux à Spa : première course et premier podium en TCR pour le Delahaye Racing Team

2016tcrbeneluxspaqlr (2)

Le Delahaye Racing Team a marqué de son empreinte la manche d’ouverture du championnat TCR, les trois voitures engagées par le team wavrien ayant largement animé les débats.

Au départ, tandis qu’Édouard Mondron au volant de la Seat Leon #2 gagnait trois places quelques virages seulement après le départ de l’épreuve, Alexis van de Poele tentait dès le premier virage de se faufiler entre les leaders sans parvenir à imposer sa VW Golf #4 en tête de course. Amaury Richard au volant de la VW Golf #3 suivait de près les explications et jouait placé en prenant le rythme des meilleurs.

2016tcrbeneluxspa (3)

Hormis une passe d’armes un peu virile à la Source impliquant Édouard Mondron mais qui n’aura aucune conséquence pour le pilote de la Seat, tous les protagonistes alignaient tour après tour des chronos extrêmement proches, la voiture de tête mettant plusieurs tours à se constituer une petite avance, limitée à quelques secondes.

Il faudra attendre la valse des ravitaillements pour voir se dessiner des écarts plus substantiels.

À l’exercice des arrêts au stand, le staff technique du Delahaye Racing Team pouvait faire étalage de son expérience, le ballet des mécaniciens autour des voitures étant parfaitement orchestré par les ingénieurs.

À mi-course, la #4 occupait le 5ème rang suivie par la #3 tandis que la #2 pointait à la 8ème position. À 13 minutes du terme de la course, le classement final se dessine : Romain de Leval progresse de deux places, Didier Van Dalen figure toujours en 6ème position tandis que Guillaume Mondron s’octroie la 7ème place au terme de duels acharnés.

Au classement général, le duo Van de Poele / de Leval monte sur la troisième marche du podium, une place largement méritée. Guillaume Mondron place la Seat ‘’Autographe’’ en 6ème position après avoir doublé un Didier Van Dalen en délicatesse avec des pneus fort usés qui ne lui permettront pas mieux qu’une 7ème place.

‘’J’ai rejoint l’arrivée comme je pouvais, mes pneus étaient morts, en particulier le pneu avant gauche. La voiture était parfaite et j’ai totalement confiance dans l’équipe, il faut juste comprendre pourquoi les pneus se sont dégradés de la sorte pour ne plus rencontrer un tel souci’’ commente Didier Van Dalen en regardant la vidéo de sa course en compagnie de son équipier.

Du côté d’Alexis van de Poele, la satisfaction est légitime : ‘’C’était très sympa, cette course ! Il y a eu de belles bagarres, je me suis bien amusé. La voiture a parfaitement fonctionné. J’ai pris soin de ne pas user prématurément mes pneus, j’ai vite compris qu’il faillait les préserver, je pense que c’est une des clefs de notre réussite. Romain a poursuit le travail, il a fait un super boulot, et nous voilà 3ème !’’.

Guillaume et Édouard Mondron soulignaient également un capital pneu vite épuisé : ‘’Les pneus étaient fatigués avant même le pit stop, la voiture était sous-vireuse. Nous nous sommes néanmoins bien amusés’’. Pour preuve de leur enthousiasme, Guillaume confiait à la fin de l’interview qu’ils n’avaient tous deux qu’une envie, être demain pour reprendre le volant de leur Seat !

Un rapide tour des box montrera que d’autres équipes ont rencontré elles aussi des soucis de pneus qui à l’évidence nécessitent une gestion fine, ce que Romain et Alexis auront bien mis en pratique.

‘’Tout s’est bien passé, nous ne déplorons aucun accident ni aucun gros souci technique, nous pouvons être satisfaits de notre travail. Il est évident qu’il faudra apprendre à gérer les pneus mais le format plus court des courses qui se disputeront demain rendra les choses plus faciles à ce niveau. Nous sommes aux avant-postes, c’est bien là que nous voulons nous situer !’’ concluait Pierre Sevrin.

Stay with us, follow our performance and share our fun !