Golf3 Spa #2

Le très attendu TCR Benelux prenait son envol ce week-end sur le prestigieux circuit de Spa-Francorchamps. Didier Van Dalen et Amaury Richard n’ont hélas pas été dignement récompensés.

Didier et Amaury firent forte impression le vendredi après-midi en signant un probant quatrième chrono lors des essais libres alors qu’ils foulaient pour la première fois le toboggan ardennais sur piste sèche avec leur Volkswagen Golf #3. Les deux jeunes loups du Delahaye Racing devaient toutefois s’élancer depuis la septième position pour la course qualificative en raison des résultats déterminés par l’application Facebook ‘’Make the Grid’’.

Désigné pour prendre le départ de la joute de samedi matin, Amaury livrait une première partie de course limpide pour revendiquer une place dans le Top 5. Le Français de 18 ans avait hélas roulé sur un débris qui endommagea le pneu avant-gauche. Le comportement de la Golf allait se dégrader fortement au fil des tours. Prenant le relais pour voir l’arrivée, Didier eut pour objectif de garder la voiture sur la piste malgré un pneu dont la carcasse apparaissait dès son troisième tour de piste seulement ! Le tandem finissait au septième rang final de ce premier exercice.

Didier Van Dalen prit part aux courses 1 et 2 disputées sur 20 minutes chacune. Parti depuis la douzième position, le Brabançon offrait une course faste, remontant jusqu’à une fabuleuse quatrième place en dépit d’une météo maussade qui força les pilotes à rouler sur des œufs. Il était finalement classé sixième après avoir écopé d’une pénalité pour avoir doublé un concurrent hors des limites de la piste. Déchaîné, Didier accédait momentanément à la troisième place en course 2, avant de partir à la faute dans le Raidillon. Le pilote est heureusement indemne.

« Je suis bien entendu déçu d’avoir abandonné en course 2, explique Didier. Nous étions en slicks alors que la piste devenait de plus en plus humide et j’ai perdu le contrôle dans le Raidillon. C’est regrettable parce que j’avais vraiment envie de ramener cette troisième place à l’écurie. Mis à part cela, je me suis régalé et j’ai adoré me bagarrer dans le peloton. Nous ferons tout pour que la chance tourne à Zandvoort. »

Le Delahaye Racing réalisait des merveilles en remettant la Golf en état dans les temps pour prendre part aux courses 3 et 4. S’élançant bon dernier suite à un problème moteur alors qu’il était qualifié quatrième, Amaury Richard remontait jusqu’en neuvième position dans des conditions apocalyptiques. La direction de course décida d’ailleurs de brandir le drapeau rouge pour l’ultime joute du week-end. Amaury figurait au septième rang, marquant la moitié des points.

 « Je comprends la décision de la direction de course d’interrompre la course 4, ajoute Amaury. Il y avait des torrents à certains endroits sur le circuit. Même si nous avons mal entamé cette saison, le championnat est loin d’être fini. Nous ferons tout pour résorber notre retard. Rendez-vous aux Pays-Bas et enfin, bravo et merci à Delahaye pour avoir réussi à réparer notre voiture à temps. »

Prochaine étape : Zandvoort, les 16 et 17 juillet, dans le cadre du prestigieux DTM.