Quoique les performances réalisées lors des essais qualificatifs avaient mis en évidence le potentiel du duo Bouvy-Kelders et de la Renault Mégane Trophy Endurance, on n’osait pas trop croire à une victoire dès la manche d’ouverture du BTCS. Et pourtant !

Auteur d’une envolée sans fausse note, Fred Bouvy bouclait le 1er tour de cette course en 3ème position, dans les échappements de la Mazda de David Dermont et de la BMW de Ruben Maes. Flirtant avec le temps pivot de 2’30’ imposé par le règlement, Fred Bouvy s’imposait en tête au 7ème tour. La Mazda fut la première à abdiquer, victime de soucis électriques. La BMW contrainte de respecter un handicap de 35’ d’arrêt et victime elle aussi de problèmes électriques plongeait alors au classement et c’est l’Audi de Schroyen-de Crem qu’il fallait surveiller de près.

Un changement de pilote éclair doublé d’un ravitaillement en carburant également très rapide,  il ne fallait que 22’ d’immobilisation au stand avant que Christian Kelders ne prenne le relai de son équipier.

Avec un écart de constant de +- 45’, Christian Kelders relâchait à peine son effort à l’entame des deux derniers tours pour finir avec 34’ sur l’Audi A4, 1’50’ sur la Jaguar la plus rapide et 2’07’ sur la première Kia.

C’est bien entendu sous les applaudissements de tous les membres du team que la Mégane franchissait victorieusement la ligne d’arrivée.

Un podium rondement mené – sans champagne, 2ème manche oblige ! – et c’est l’inspection générale de la voiture qui débutait afin de préparer au mieux la deuxième manche. Avec une seconde victoire à la clef ? Suite au prochain épisode ……