La Ferrari F 430 de Fred Bouvy et Damien Coens dans le brouillard de Spa.

La Ferrari F 430 de Fred Bouvy et Damien Coens dans le brouillard de Spa.

Les week-ends se suivent mais ne se ressemblent pas pour le Delahaye Racing Team, rejoint par l’équipe de Francorchamps Motors à l’occasion de la seconde manche du BGTC disputée à Spa-Francorchamps, ce conjointement avec les concurrents du championnat GT anglais.

Résumé d’un meeting difficile …..

Lorsque Damien Coens prend la piste vendredi à 14h40’ pour la première séance qualificative, il apparaît très vite que ‘’quelque chose ne va pas’’. Sans pouvoir pointer du doigt un problème précis, Damien se bat avec la belle Ferrari pour réaliser un chrono qui le place au sixième rang de la hiérarchie, à une seconde et demie de la pole position réalisée par une Dodge Viper détonante.

«  La voiture bouge beaucoup de l’arrière, je n’arrive pas à faire mieux » constate Damien. Pire, tout à l’attaque pour tenter de réaliser un temps de référence, il perd le diffuseur arrière sur un vibreur ce qui bien évidement rend la voiture encore plus instable.

A peine le temps de boucler neuf tours, c’est déjà la fin de la séance, immédiatement suivie de la seconde qualification. Un timing très serré, trop puisque la réparation pourtant sommaire que nécessite la voiture obligera Fred Bouvy à s’élancer 17 minutes après le feu vert.

Cinq tours plus tard et un maigre huitième chrono en poche, Fred ne peut que constater à sont tour que la Ferrari F 430 n’est pas à son meilleur niveau, sans pour autant pouvoir définir la cause de cette méforme.

Samedi midi, Damien Coens prend le départ d’une manche qui va mettre en évidence un souci de boite de vitesses. Lorsqu’après un début de course laborieux, il cède le volant à Fred Bouvy, celui-ci signale très vite par la radio que le comportement de la voiture se dégrade et qu’elle devient quasiment inconduisible. Un quart d’heure avant la fin de l’épreuve, il s’arrête au stand de peur de casser une pièce de transmission. Une rapide inspection, un briefing improvisé, Fred repart pour franchir la ligne d’arrivée à une neuvième place, synonyme de précieux points sauvés dans l’optique du championnat. Pas de quoi faire la fête …..

 

La nuit a été longue ! Pour le staff de Francorchamps Motors d’abord qui s’activera fort tard pour remplacer la boite de vitesse récalcitrante par une autre venue tout droit des ateliers de Wavre, pour les membres du Delahaye Racing Team ensuite qui s’affaireront au petit matin à refaire une géométrie des trains roulants. Le travail de toute une équipe motivée porte ses fruits, la belle GT 3 est prête pour la seconde course disputée en lever de rideau des 1.000 km of Spa.

Alors que Fred Bouvy comptait bien sur la forme retrouvée de son bolide pour aller chasser une place sur le podium, cette deuxième course commence de manière frustrante sous safety car pour cause de brouillard ! Après cinq tours, la voiture de sécurité s’efface enfin mais les faits de course se succèdent et empêchent notre Fred de donner la pleine mesure de son talent : tête-à-queue d’un concurrent juste devant son capot, drapeaux jaunes, ….. Après un changement de pilote quasi parfait, Damien part le couteau entre les dents ……. pour se faire percuter par une Mosler en perdition quelques instants plus tard !

C’est clair, la Ferrari Red Bull a les ailes rognées ce week-end !

Malgré de bons chronos, une septième place viendra sanctionner cette seconde course, une position à laquelle nos champions BGTC 2008 ne sont guère habitués.

Il restera de ce meeting en demi-teinte le soulagement d’avoir engrangé des points précieux pour le championnat malgré les soucis rencontrés et en final une quatrième place au classement général avec un total de 51 points, à 9 points du nouveau leader, l’Audi de Hemroulle/Verbergt.

Il faudra maintenant attendre quelques semaines pour une revanche déjà impatiemment attendue par tous, étant bien entendu qu’un peu de brouillard et une boite de vitesses ne suffisent certainement pas à faire oublier au team l’objectif de cette saison 2009 : remporter un second titre consécutif en BGTC !