25h00’ VW Fun Cup : le quatrième combat des gladiateurs du BGTC !

Quatrième meeting de la saison pour le BGTC à l’occasion des 25h00’ Fun Cup, le rendez-vous spadois de ce début juillet débute sous la grisaille et les averses. A l’image de cette météo peu conforme à la saison, les résultats engrangés par l’association Francorchamps Motors / Delahaye Racing Team vont s’avérer quelque peu en en demi-teinte.

On l’aura à nouveau constaté lors des essais : la lutte est somptueuse, les bolides déboulent dans le Raidillon à des vitesses extraordinaires, le spectacle est de toute beauté. Pour reprendre les expressions d’un chroniqueur, les pilotes sont de vrais gladiateurs des temps modernes, leurs armes sont redoutables et leur entrée dans l’arène est toujours un moment impressionant. Fred Bouvy et Damien Coens peuvent légitimement être fiers d’appartenir à cette élite !

Vendredi, les compétiteurs subissent dès le matin une météo très variable qui vient compliquer singulièrement la gestion des séances libres et qualificatives. Un quatrième temps et un sixième temps viennent sanctionner les combats de Fred et Damien, un bilan jugé satisfaisant compte tenu des conditions climatiques.

A 18h00’, les voitures s’alignent sur la grille de départ, panneaux 10’ puis 5’, le staff laisse Damien se concentrer, c’est parti pour 60 minutes.

La Porsche de Bert Longin prend assez vite un petit avantage devant Koen Wauters et Tim Verbergt, Damien  Coens étant dans leurs échappements pour former avec eux un quatuor très rapide. Las, en délicatesse avec une voiture à l’équilibre précaire, Damien part à la faute et effectue un tête-à-queue qui lui fait perdre le contact avec les leaders.

Le ravitaillement est – comme toujours – parfaitement géré et Fred Bouvy s’élance ensuite pour le 12ème tour de la F 430 Red Bull. Malgré tous ses efforts et de bons chronos, il devra lui aussi constater l’équilibre problématique de l’auto. Il terminera en sixième position, à 55 ‘’ de la voiture de tête.

Pas plus de chance pour le samedi matin : la météo est toujours aussi détestable ! A 11h55’, les voitures se lancent à l’assaut du Raidillon dans un grondement de tonnerre. Si Fred Bouvy se positionnait au 8ème rang à l’entame de la montée des Combes, il reprenait après quelques tours une place plus conforme à son talent et à la vélocité de sa Ferrari, soit la 3ème position. La hiérarchie établie ne connaitra plus de réel changement jusqu’à l’ouverture de la fenêtre de ravitaillement.

Changement de pilotes éclair, Damien Coens est parti pour la seconde partie de la course. Très vite, il devra prudemment renoncer à une place sur le podium au profit de la Ford GT. « La voiture décroche de l’arrière et là, elle devient irrattrapable » jette Damien d’un ton dépité dans les casques radio du staff. La piste froide et glissante n’arrange rien, évidemment ….. Au terme de 23 tours parcourus, la F 430 fini donc en 4ème position.

« Nous avons le deuxième meilleur temps de cette seconde manche, la voiture est donc performante ! Il y a un souci, peut-être au niveau des pneus. Il faut résoudre cela pour la fin de la saison » résume Gilles Terlinden.

La vie de gladiateur n’est pas de tout repos, vous l’aurez compris !

Prochain combat : les 24h00’ de Zolder, un rendez-vous très important dans l’optique du championnat auquel l’équipe se prépare déjà.

See you in Zolder ?