En roues libres pour le Belgian GT

Comme c’est devenu une (bonne) habitude maintenant, il aura fallu attendre la toute dernière manche du dernier meeting de la saison du désormais ex-Belgian GT (en 2010, le championnat retrouvera son ancienne dénomination, à savoir Belcar) pour connaître le nom des champions pilotes et teams. Pourtant, contrairement à l’année dernière, le team DRT savait déjà qu’il ne jouerait pas le titre. Ce constat fait, aucune pression ne reposait donc plus sur les épaules du duo Bouvy/Coens qui pouvait s’en donner à cœur joie pour clôturer la saison 2009 en beauté.

Partant respectivement depuis les 4ème et 7ème places sur les grilles des manches 1 et 2, la Ferrari F430 RedBull confirmait qu’il devenait difficile pour elle de suivre ses concurrentes plus récentes. Pas grave, le tandem au volant de l’Italienne et les membres du team Francorchamps Motors by Delahaye comptaient bien gommer ce handicap par une concentration de tous les instants et un travail minutieux.

Donné sur une piste détrempée, le départ de la 1ère course dominicale se faisait derrière Safety Car afin d’éviter tout accroc au 1er gauche. Constamment dans le top 6, Damien Coens se plaçait en embuscade derrière l’Aston Martin de chez Barwell Motorsport ; position qu’il allait conserver jusque à sa rentrée aux stands. Avec une bataille Audi/Porsche pour la victoire, seule la dernière marche du podium restait accessible à Fred. C’est une bagarre terrible qui se déroulait alors entre la Ferrari Wavrienne, l’Aston pilotée par Maxime Soulet et la Porsche de Richard Westbrook, le réputé Britannique prenant finalement le meilleur dans l’avant-dernier tour sur la Ferrari du champion 2008 et l’Aston Gulf.

Quelques heures plus tard, le départ de la manche décisive voyait la Ford GT du poleman Duncan Huisman s’envoler devant ses concurrents. Sur une piste sèche, Fred Bouvy parvenait tout juste à suivre ses opposants et pointait en 8ème place. Pendant vingt minutes, les positions en tête ne changeaient pas. Mais les événements se précipitaient à la tombée de la nuit et d’une averse, juste avant l’ouverture de la fenêtre de ravitaillement. Derrière la voiture de sécurité entrée en piste pour dégager la Lambo de Van der Zwaan, le classement évoluait considérablement puisqu’on retrouvait en tête la Viper de Koen Wauters devant la Ford GT, l’Audi et la Ferrari de Damien Coens. Une fois l’orage passé, Koen Wauters et Tim Verbergt prenaient le pari de rester en pneus pluie alors que pas mal d’autres rechaussaient les slicks à l’instar de Damien Coens. Directement le plus vite en piste, parfois à raison de 3 ou 4 secondes, Monsieur Knokke-Out tournait autour de ses opposants. Revenu « à balle de guerre » sur Bert Longin, le pilote Delahaye attaquait le flandrien dans le dernier tour pour le gain de la 3ème marche du podium. Il ne restait alors que quelques hectomètres à parcourir lorsque le cardan de l’Italienne cédait et obligeait Damien Coens à se ranger sur le côté. Une manière bien décevante de terminer la saison 2009 du Belgian GT où les abandons lors de la seconde manche du meeting des 12 Heures de Spa et aux 24 Heures de Zolder auront pesé lourd dans le classement final.

Championnats :

Pilotes: 1. Hemroulle-Verbergt 166; 2. Wauters-Van Hooydonk 164; 3. Verbist-Longin 148 ; 4. Bouvy-Coens 112 ; etc.

Teams: 1. Porsche First Motorsport 89; 2. Dodge Viper KRK 84; 3. Audi Phoenix 68 ; 4. Ferrari Delahaye Francorchamps Motors 60