Hansen/Toubon 8ème de l’édition 2012 du Rallye du Condroz

2012condrozhuy (6)

Lionel Hansen et André Toubon ont décroché une belle 8ème place au classement général d’un Rallye du Condroz qui a été fidèle à sa réputation. Sur des routes glissantes et piégeuses à souhait, le duo a su associer performance et régularité pour amener à l’arrivée la magnifique Subaru Impreza WRC assistée par le Delahaye Racing Team.

« Mission accomplie ! » s’exclame – avec un grand sourire – Lionel Hansen à l’arrivée. « Mis à part une petite sortie sans grande conséquence le samedi et quelques chaleurs, tout s’est bien déroulé. André et moi, nous avons fait un excellent rallye. Et nous avons pris un immense plaisir ! »

Les 2 boucles de 5 spéciales disputées le dimanche ont amené leur lot de difficultés, en particulier en début d’après-midi lorsqu’une pluie intense a noyé les routes condruziennes pendant une bonne heure. C’est ensuite un soleil automnal bienvenu qui a accompagné les concurrents durant les derniers kilomètres d’une épreuve suivie par un nombreux public et par des médias qui ont fait le plein d’images spectaculaires et d’anecdotes en tous genres.

De plus en plus confiant, Lionel Hansen a poursuivi le parcours entamé la veille avec une grande concentration. Ses efforts ont été récompensés par des chronos très consistants, jusqu’à signer carrément un 4ème temps scratch dans l’avant-dernière spéciale.

« Le bilan est très positif. Lionel et André nous ramènent une voiture sans une griffe ! Toutes les opérations techniques ont été bien gérées, seul le remplacement d’un cardan nous aura fait perdre quelques précieuses minutes mais dans l’ensemble nous n’avons pas eu de gros souci. Comme toujours, le Condroz est un rallye exigeant pour les hommes comme pour la mécanique, nous sommes donc particulièrement heureux du déroulement de notre course et du résultat final » résume Gilles Terlinden.

Le Delahaye Racing Team a une fois encore démontré son savoir-faire. Sur circuit comme en rallye, le team de Gilles Terlinden et Pierre Sevrin affiche une remarquable polyvalence et une belle faculté d’adaptation. « Il y a un peu plus de 10 ans, un certain Pascal Gaban nous avait déjà fait confiance. Le rallye chez Delahaye, c’est déjà une longue histoire » conclu Pierre Sevrin, accompagnant son commentaire d’un clin d’oeil.

Sur le podium et malgré d’inquiétants problèmes techniques en fin de course, c’est Casier et Vyncke qui s’imposent devant Snijers et Gitsels qui auront pourtant maintenu une pression constante. Bouche et Pironet emportent la décision pour la 3ème marche.