Supercar Challenge à Zolder : une 2ème partie de meeting surprenante pour Pierre Etienne

2013supercarzolder(38)

La seconde journée de la course d’ouverture du Supercar Challenge a réservé son lot d’étonnements pour le sociétaire du Delahaye Racing Team.

Première surprise lorsque Pierre Etienne apprenait qu’il héritait de la 1ère place en GT au classement de la 1ère manche ! La Direction de Course a en effet décidé le reclassement de la Viper numéro 201 du hollandais Maessen en catégorie Super GT au vu de ses performances, tant il est vrai que cette voiture avait outrageusement dominé la catégorie dans laquelle elle avait été initialement inscrite. Cette décision prise d’initiative par l’organisateur plaçait dès lors la Volvo S 60 du Delahaye Racing Team victorieuse de sa catégorie au terme de la première course.

La seconde surprise – moins agréable – viendra du final de la seconde course courue le dimanche après-midi.

’’J’ai pris un bon départ lors de cette seconde manche’’ racontera Pierre Etienne à l’issue des 60 minutes de l’épreuve.

’’J’ai pris soin de bien chauffer mes pneus qui étaient neufs, j’ai également été prudent durant le 1er tour mais dès le second tour, j’ai augmenté la cadence et très vite, je me suis trouvé en tête de mon groupe. La piste était moins glissante qu’hier, j’avais un bon rythme et tout se passait bien. L’arrêt au stand a été bien géré – en fin de fenêtre comme toujours – et je me suis élancé pour la fin de course, très confiant. Au bout de trois tours, mauvaise surprise : le moteur s’est arrêté ! J’ai pu repartir mais j’avais toujours des ratés moteur qui m’ont obligé à rentrer au stand. Les mécaniciens sont intervenus avec beaucoup de dextérité et de rapidité et j’ai repris la piste mais le problème persistait. Je suis revenu au box comme j’ai pu. La fin de course est survenue alors que le staff technique cherchait la solution’’ ajoute-t-il.

’’Nous avons constaté lors du démontage à l’atelier que le boîtier qui commande le papillon d’admission d’air était endommagé. C’est d’autant plus désolant que nous avons connu le même souci avec ce boîtier lors des essais et que nous l’avons changé ! Nous devons maintenant analyser les deux pièces et comprendre pourquoi elles ont lâché’’ expliquait Pierre Sevrin, quelque peu dépité.

Au bilan de cette épreuve dominicale, Pierre Etienne sauve une 4ème position acquise dans la douleur, ce qui lui permet néanmoins de bien figurer au classement final et de marquer des points précieux pour le championnat. Pas de quoi entamer le moral du team, donc. Quant à Pierre Etienne, il s’estimait satisfait de son week-end, la démonstration étant faite qu’il était bel et bien candidat au titre GT en Supercar Challenge.