24 Hours of Spa : la météo comme arbitre du plus beau combat de l’année ?

2013spa24hours (13)

A deux jours des essais qualificatifs des 24 Hours of Spa, c’est vers le ciel que se tournent toutes les têtes.

Si la Belgique connaît un climat marqué par une chaleur intense, cela pourrait bien changer très vite. Des perturbations pluvio-orageuses sont attendues à partir de vendredi et pour tout le week-end, avec en prime des températures toujours anormalement élevées qui devraient contribuer à rendre l’atmosphère lourde et pesante. Tout un programme !

Face à un tel scénario, le choix des pneus slick ou pluie suivant les conditions de piste pourrait constituer un facteurs décisif pour bien figurer au classement ou tout au contraire un cauchemar pour les ingénieurs d’exploitation et les teams managers.

 »Les Porsche ont une excellente motricité sous la pluie de par leur architecture particulière (propulsion + moteur arrière), cela pourrait donc être un avantage pour nous »’ commente Pierre Sevrin.  »Ce sera peut-être plus difficile pour les pilotes qui devront composer avec les averses annoncées et une température élevée dans l’habitacle. Nous verrons bien. Et puis la météo n’est pas une science exacte. On fera comme tout le monde : on composera avec ce qui tombera ou ne tombera pas du ciel ! » ajoute-t-il.

Stay with us, follow our performances and share our fun !