Carpass LRE by DRT poursuit sa moisson de points à Dijon et à Zandvoort

Dijon-Prenois, les 29 et 30 Avril.

Suite de la saison pour la Fun Cup 365 Car Pass LRE by DRT sur le circuit bourguignon de Dijon-Prenois. L’équipage était composé de Stéphane Lémeret, Miguel Coppieters, Philippe Reynens et un nouvel arrivant, Philippe Wintgens qui retrouvait pour l’occasion le chemin des circuits avec pour objectif de préparer une participation à la plus longue course du monde, les 25 Heures de Spa Francorchamps.  Dès les qualifications, le pilote journaliste faisait parler la poudre après avoir peaufiné les réglages de la coccinelle, vite imité par les trois autres pilotes, en signant le 2ème temps de la catégorie à 1 centième de la pole position, le 21eme au général. Deux courses de 4 heures était au programme. Marquée par de nombreuses neutralisations Full Course Yellow, une bonne stratégie et une  bonne constance des pilotes, l’équipe rallie l’arrivée en 3ème position, 2ème après l’application des pénalités pour dépassement de la vitesse sous Full Course Yellow. Le lendemain, les deux Philippe et Miguel se rapprochaient des temps de Stephane toujours très en verve. Moins de neutralisation mais sous le soleil radieux de Dijon, le quatuor franchit le damier en 3ème position, encore une place sur le podium ! Une bonne opération au championnat, les concurrents directs connaissant diverses fortunes.

Stratégie gagnante au Trophée des Fagnes pour CarPass LRE by DRT !

Le weekend dernier se déroulait sur le circuit de Spa-Francorchamps la première manche de l’European VW Fun Cup 2017, le Trophée des Fagnes. Près de 86 Fun Cup avaient répondu à l’appel pour 8 heures de haute lutte, le peloton des Cox belges étant rejoint pour l’occasion par la Fun Cup France.

L’équipe CarPass LRE repartait de nouveau avec le support technique de Delahaye pour cette saison 2017 où l’objectif est clair : renouer avec le titre convoité de la catégorie des biplaces, véritable course dans la course. A bord de la #365, Stéphane Lémeret, Philippe Reynens, et Miguel Coppieters faisaient équipe avec Gautier Engisch qui fait le grand saut de la catégorie monoplace à celle des biplaces ; 14 invites CarPass pourront s’installer en tant que copilote dans le cockpit pour vivre la  course de l’intérieur !

Du bon et du moins bon pour le Delahaye Racing à Zolder

Le Delahaye Racing était présent les 18 et 20 août derniers à Zolder pour disputer les manches limbourgeoises du TCR Benelux et de la VW Fun Cup. Bref retour sur week-end agité pour les troupes wavriennes…

TCR Benelux : podiums pour Van Dalen, Mondron et Van de Poele

Une fois encore, la Seat Leon de Mondron-Mondron ainsi que les VW Golf GTI de Van Dalen-Richard et de Van de Poele-De Leval étaient présentes, prêtes à en découdre.

VW Fun Cup : prestation sans faille de Retrodor by DRT à Zandvoort

2016vwfuncupzandvoort (2)

Le Delahaye Racing disputait le week-end dernier la 3ème manche de l’European VW Fun Cup à Zandvoort, aux Pays-Bas. La #264 Evo3 était de la partie avec Laurent Richard, Amaury Richard, Gauthier Engisch et Pierre-Etienne Bordet à son volant. La Fun Cup aux couleurs de Retrodor réalisait un parcours limpide, terminant les deux courses respectivement à la 15ème et à la 12ème place. Engagé également sur la VW Golf #3 de DRT en TCR Benelux, Amaury Richard se faisait remarquer en gagnant huit places dès le départ de la Course 2 au prix de quelques beaux dépassements. Gautier Engisch réalisait pour sa part de beaux relais, Laurent et Pierre-Etienne se bagarrant dans le peloton toute la course pour résister a la pression de leurs adversaires.

Place désormais aux 25 Heures VW Fun Cup du 7 au 10 juillet prochain où, outre la #264 Retrodor by DRT, le Delahaye Racing engagera d’autres voitures. « Stay tuned and see you in Spa ! »

VW Fun Cup : week-end mitigé pour Retrodor by DRT à Dijon

2016vwfuncupdijon

Seule monture engagée par le Delahaye Racing à Dijon pour la deuxième manche de la VW Fun Cup 2016, la #264 ‘’Retrodor by DRT’’ n’a pas été vernie en Bourgogne. Qualifié P14 seulement en raison d’une mise au point difficile, quelques figures et une pénalité pour vitesse excessive sous Full Course Yellow rejetaient le quatuor Viron-Engisch-Richard-Richard au 19ème rang en course 1. Les choses s’amélioraient en course 2 où Amaury Richard réalisa le record du tour grâce à un bon set up pour piste humide. Hélas, deux incursions dans le bac à graviers n’ont offert à l’équipage français que la 14ème place finale. Prochaine étape dans les dunes de Zandvoort les 28-29 mai, où l’équipe championne en 2012 aura cœur à se ressaisir.

VW Fun Cup saison 2016 : le retour des héros !

2016funcupretourdesheros (2)

VW Fun Cup saison 2016 : le retour des héros !

En 2012, la Fun Cup 264 pilotée par Orgeval-Viron-Richard-Engisch et préparée par le Delahaye Racing Team s’était adjugée la victoire au championnat, avec en prime une magnifique victoire aux 25 Hours VW Fun Cup, renommé officiellement cette année-là 3.000 km of Francorchamps.

En 2016, on prend presque les mêmes et on recommence !

C’est tout d’abord la Fun Cup 264 noire et rouge aux couleurs Rétrodor et La Fleur du Pain qui revient sur le devant de la scène. Entièrement reconstruite, elle dispose désormais des dernières évolutions telles que la direction assistée électrique et la boîte séquentielle avec palettes au volant. C’est donc une full Evo III qui sera proposée aux pilotes, fruit du savoir-faire et de l’indiscutable expérience du Delahaye Racing Team dans cette catégorie.

Les pilotes ensuite. Laurent Richard, Alexandre Viron et Gauthier Engisch remettent leur titre en jeu, un retour aux affaires qui se veut décontracté mais aussi déterminé. Ils ne reviennent pas pour faire de la figuration ! Amaury Richard complétera ce trio de choc. Après trois saisons en F4 et en Renault 2.0 Eurocup, le fils de Laurent se lancera cette année simultanément en TCR et en Fun Cup. Fort de ses excellents résultats en monoplace, il ne fait aucun doute qu’il trouvera rapidement ses marques au volant de la Fun Cup 264.

2016funcupretourdesheros (1)

Sept meetings attendent nos quatre protagonistes pour cette saison 2016, avec un lever de rideau programmé les 2 et 3 avril prochain dans le cadre du Trophée des Fagnes qui se disputera sur le circuit de Spa Francorchamps.

Rapide et fiable, cet équipage homogène entend bien se faire une place au sommet de la hiérarchie, avec l’ambition d’engranger des podiums et – pourquoi pas – de rééditer la performance de 2012 en remportant le championnat. Qu’on se le dise dans les paddocks : les héros sont de retour !

Stay with us, follow our performance and share our fun !

 

Fun Cup Mettet – la 264 en découverte, la 365 vice-championne de Belgique biplace !

2015funcupmettet10h (43)

Le Delahaye Racing Team débarquait sur le circuit de Mettet avec deux Fun Cup prêtes a concourir pendant 10 heures pour ce dernier round de la Fun Cup 2015. La 365 voyait deux « nouveaux » pilotes, Nicolas Vaxelaire qui faisait son retour sur les circuits depuis 2014 et le jeune véloce Sam Dejonghe, tout juste titré en Supercar Challenge dans la catégorie Superlights rejoindre les habituels Alain Vercammen et Miguel Coppieters pour jouer le titre en Biplace apres la belle victoire de l’Anneau du Rhin. Sur la 264, un nouvel équipage composé de Jean-Luc Heymans, Bernard et Antoine Pirot, Denis Borremans et Philippe Brunelli venait compléter le plateau de 38 Fun Cup prêtes à en découdre.

2015funcupmettet10h (45)

Après des essais constructifs sans problème majeur, la meute est lâchée pour 10 heures de lutte acharnée. L’équipage de la 264 ne cesse de progresser pour terminer la course en 22ème position avec de belles passes d’arme dans le peloton. En revanche, la 365 Carpass LRE by DRT connait une course agité à cause d’un accrochage d’Alain Vercammen venant percuter bien malgré lui un concurrent en perdition. Le titre de champion Biplace s’envole alors, mais l’équipe technique du Delahaye Racing Team répare la Cox et permet à ce quatuor de pilotes accompagné par les passagers d’un jour de maintenir la deuxième place au championnat, avec  de très beaux chronos de Sam Dejonghe améliorant le meilleur temps de la voiture au passage sous le drapeau à damiers accompagné d’un feu d’artifice étincelant !

2015funcupmettet10h (10)

Cette course marque la fin de la saison sportive de l’équipe qui s’attelle désormais à préparer le programme 2016, avec au menu la revanche pour l’équipage de la Fun Cup 365 qui aura à cœur de reconquérir le titre !

 

 

25 Hours VW Fun Cup 2015 : un samedi au soleil, une nuit douce et calme mais un dimanche pluvieux ….

2015funcup25hspa (97)

Avec quatre voitures au départ et des pilotes de talent, le Delahaye Racing Team semblait bien armé pour décrocher des places d’honneur à l’issue de cette édition 2015 des 25 Hours VW Fun Cup.

Les essais s’étaient volontairement déroulés sans coup d’éclat mais avaient été largement mis à profit pour régler les Fun Cup et trouver les meilleurs compromis aptes à satisfaire chaque équipage et à s’assurer de la longévité des mécaniques.

C’est donc avec une confiance légitime que tous les membres du team assistaient au départ de l’épreuve donné sous un soleil radieux et devant un public comme à l’habitude nombreux.

Comme on pouvait s’en douter en parcourant la liste des engagés, le rythme donné par les multiples prétendants à la victoire s’est immédiatement avéré extrêmement élevé, faisant de cette cuvée 2015 l’une des plus disputées depuis la création de l’épreuve.

A la faveur de la sortie régulière du safety car, aucun des leaders ne parvint à se forger une avance décisive au fil des premières heures, l’entrée en piste des Volvo bardées de gyrophares réduisant à chaque sortie à néant les écarts de telle sorte qu’il y avait en permanence une dizaine de voitures dans le même tour à l’approche du cap de la mi-course. Pas le temps de respirer, tout se joue ‘’à fonds’’ !

Au petit matin, si la température est descendue vers les 17° au pied du Raidillon, la lutte est donc chaude en tête de classement. Au sein du Delahaye Racing Team, la nuit a été longue – comme dans les autres écuries … – mais le team confirme qu’il n’est pas venu faire de la figuration puisqu’il place ses deux Fun les plus rapides en 4ème et 6ème position, tandis que la #365 occupe la tête de la catégorie biplace avec deux tours d’avance sur son plus proche poursuivant.

’Au classement général, nous sommes bien placés et un podium semble à notre portée mais il faut reconnaître que les leaders mènent un train d’enfer. Nos pilotes sont un tout petit moins rapides mais nous restons très proche de la tête de course et nos ingénieurs calculent et recalculent sans cesse afin gérer au mieux la durée des relais. Il reste encore de longues heures de course mais nous sommes confiants, en termes de stratégie, nous connaissons la musique.‘’ commente Gilles Terlinden. ‘’En biplace, nous totalisons maintenant deux tours d’avance, cela rend les choses un peu plus confortables. Plus qu’une douzaine d’heures pour connaître le verdict de cette épreuve’’ ajoute-t-il en scrutant attentivement les écrans qui égrènent les temps de la centaine de Fun Cup en lice.

Un samedi ensoleillé, une nuit calme et douce mais la grisaille arrive …..

2015funcup25hspa (109)

Peu après 5h00’ du matin, la #159 Leopard de Richelmi-Frijns-Feidt-Verney s’immobilise une première fois au box. En peu de temps, un souci électrique et une touchette anéantiront leurs efforts et leur vaudront de finir ces 25 Hours VW Fun Cup à une 22ème place qui ne reflète pas leur réel potentiel. Rapide et constant dans l’effort, ils auront été l’un des rares équipages à descendre sous les 3 minutes en course – à titre d’exemple, 2’59’’721 au 218ème tour – et ce résultat final laisse bien évidemment un goût amer.

Vers 9h00’ du matin, c’est au tour de la #365 Carpass pilotée par Vercammen-Coppieters-Lémeret-Al Azhari-Mardini de plonger dans l’ombre de son box après s’être retrouvée bien involontairement embarquée dans un accrochage impliquant deux autres Fun au pied du Raidillon. Ramenée sur un plateau pour être confiée aux mains expertes des mécaniciens, remise sur ses roues en un temps record, elle plongera néanmoins dans les tréfonds du classement. Nouvel arrêt peu de temps après pour résoudre un souci de direction et s’en suivra une remontée héroïque mais mal récompensée puisque cette Fun Carpass finira en 62ème position au classement général et 8ème de sa catégorie.

La déception est amère. Elle aura dominé durant 16 heures une catégorie au sein de laquelle elle aura signé de très loin les meilleurs chronos en course. Seule consolation mais point très important, tous les passagers inscrits pour effectuer un relais au côté d’un des cinq pilotes auront pu profiter pleinement du spectacle qui leur était promis.

L’horloge de la tour Uniroyal affiche presque midi et voilà la #264 de Belshaw-Clutton-Littlejohn qui quitte la piste et disparaît de la tête de course. Elle finira classée au 83ème rang mais en réalité, les trois complices mettront d’eux-mêmes un terme à leur croisade et décideront d’immobiliser la voiture dans son stand bien avant le baisser du drapeau à damier, moral et ambitions en berne. Ils se sont néanmoins dits enchantés par les performances de leur Fun Cup et du staff du Delahaye Racing Team, ils auront aussi affiché leur compétitivité.

En plus de la grisaille qui aura envahi les stands 1 à 4 réservés au Delahaye Racing Team, les nuages et la pluie se seront invités en début d’après-midi. Pas de grosses conséquences mais quelques grosses gouttes qui auront rendu la piste piégeuse par endroits.

Comme si cela ne suffisait pas, un ènième safety car sortait vers 13h50’ pour permettre aux commissaires de piste de nettoyer d’importantes traînées d’huile sur le tracé spadois.

L’épreuve s’achevait à 18h00’ après un dernier rebondissement en tête de course qui voyait la Fun Cup du Colson Racing – pourtant largement dominatrice en fin de course – contrainte de céder le leadership et la victoire au profit du team PVI / M3M.

Indiscutable vainqueurs à l’applaudimètre et au nombre de sollicitations de la part des médias, Eric, Alexis, Nicolas et Diego Van de Poele pouvaient se congratuler et se féliciter à juste titre pour leur belle performance avec une 23ème place acquise à la régulière et sans fausse note au volant de la #67 Materne. Les deux novices Nicolas et Diego ont appris vite et bien, encadrés par un papa évidemment très expérimenté et un grand frère particulièrement motivé. Une vraie réussite sportive et familiale qui aura ravi le team comme les spectateurs et l’ensemble du paddock.

‘’La Fun Cup et les 25 heures en particulier, c’est toujours difficile. Nous sommes heureux pour la belle aventure vécue avec la famille Van de Poele, nous partageons aussi la déception des autres équipages qui pouvaient prétendre à de belles places. Nous n’avons pas démérité mais la réussite nous a un peu boudé cette année. C’est la course. Merci à tous ceux qui nous ont accordé leur confiance, à tous ceux qui nous ont soutenus et rendez-vous en 2016, parce que nous reviendrons bien sûr !’’ concluaient Pierre Sevrin et Gilles Terlinden.

Stay with us, follow our performance and share our fun !

25 Hours VW Fun Cup 2015 : quatre VW Fun Cup badgée DRT au départ d’une course qui s’annonce particulièrement disputée

2015funcup25hspa (96)

Acteur majeur de longue date des épreuves Fun Cup, le Delahaye Racing Team revient en force en alignant pas moins de quatre voitures pour une édition 2015 qui s’annonce d’ores et déjà somptueuse. Le plateau est en effet particulièrement relevé et les prétendants à la victoire sont particulièrement nombreux dans les paddocks.

Logés dans les stands ‘endurance’ 1 à 4, les Fun Cup du team wavrien entendent bien se mêler aux équipages de têtes pour tenter de conquérir une voir plusieurs places sur le podium.

‘’Nous avons pour nous l’expérience et des équipages solides, tant en monoplace qu’en biplace. Nous allons clairement viser le haut des classements dans ces deux catégories’’ explique Gilles Terlinden quelques heures avant le départ.

En biplace, ce sera évidement la #365 Carpass pilotée par Vercammen-Coppieters-Lémeret-Al Azhari rejoints pour l’occasion par Mardini qui visera la victoire dans sa catégorie tout en faisant profiter du second baquet à des passagers qui auront le privilège de vivre la course de l’intérieur, un concept unique qui fait partie intégrante de la philosophie Carpass.

Dans les monoplaces, à tout seigneur tout honneur, commençons par Éric Van de Poele – quintuple vainqueur des 24 Heures de Francorchamps – qui roulera avec ses trois fils Alexis, Nicolas et Diego au volant de la #67 aux couleurs Materne.

‘’Notre ambition est de nous faire plaisir, de faire découvrir la compétition automobile à mes deux plus jeunes fils et de passer un bon week-end’’ confie Éric. On peut néanmoins légitimement penser que ‘’Tintin’’ et Alexis n’amuseront pas la galerie et qu’ils donneront du fil à retordre à bien des concurrents.

Sur la #159 soutenue par la boisson énergisante Léopard, Richelmi-Frijns-Feidt-Verney affichent de légitimes ambitions de podium. Si la 13ème place acquise aux essais qualificatifs ne les propulse pas sous les feux des premières lignes à l’issue des essais, ils forment néanmoins un équipage homogène capable de gérer ces 25 heures avec la constance et le rythme nécessaire pour décrocher un excellent résultat.

Enfin, la #264 est confiée à un trio de pilotes anglais aussi motivés que rapides. Belshaw-Clutton- Littlejohn sont des habitués de la Fun outre-Manche, ils pourraient bien faire résonner le God Save the Queen dans les tribunes de Spa au terme de l’épreuve. Pour l’anecdote, ils pilotent la voiture que le Delahaye Racing Team avait imposée ici même 2012, une victoire acquise après un suspens incroyable. L’expression ‘’Never change a winning team’’ prend ici tout son sens !

Quelques heures avant le départ, c’est le calme studieux habituel au team qui règne des stands jusqu’en cuisine. Ici plus qu’ailleurs, on sait que la course auto n’autorise aucune approximation et se prépare avec soins. Dernières vérifications des autos, briefing et entraînements aux changements des pilotes, analyses des acquisitions de données, …..  ne rien oublier, vérifier et revérifier encore tout ce qui peut l’être, voilà bien quelques-unes des clefs pour aborder sereinement une telle épreuve.

Stay with us, follow our performance and share our fun !

Coupes de Mettet : joli tir groupé des Be Cox du Delahaye Racing Team

2013funcup

Ils ne s’étaient plus rencontrés depuis les 25 Hours of Francorchamps, voilà les protagonistes du Be Trophy de retour aux affaires sur le circuit Jules Tacheny à Mettet en ce samedi 14 septembre.

Le Delahaye Racing Team engageait trois voitures pour l’occasion : la 255 Evo 3 pilotée par Visnovsky-Tanghe-Van Dalen, la 365 biplace diesel aux mains de Copieters-Vercammen-Lémeret et enfin la 264 – championne en titre – confiée à Viron-Richard-Lémeret, ce dernier venant partiellement compenser l’indisponibilité de certains titulaires.

Le plateau était un peu maigrelet mais tous les ténors de la spécialité ayant répondu présent, le niveau était néanmoins élevé. Si on ajoute le crachin et la pluie qui auront sévi une bonne partie des huit heures de course, on aura compris que l’épreuve ne fut pas une promenade de santé.

Constamment aux avant-postes tant durant les essais qu’en course, le trio des ‘’jeunes’’ a tenu une bonne cadence et boucle l’épreuve à la seconde position. Peu de réels soucis pour cet équipage si ce n’est une valve de pneu arrachée pour Didier Van Dalen et un petit moment d’appréhension pour le ‘’très jeune’’ Arthur Tanghe confronté à une piste ultra-glissante durant la nuit. Il n’aura pourtant pas démérité comme l’ont montré ses chronos similaires à ceux de ses deux compères. Le podium est pour eux une juste récompense.

La Biplace aux couleurs Car Pass aura elle aussi fait bonne figure, Stéphane Lémeret signant à son volant des temps impressionnants. Miguel Copieters et Alain Vercammen ont eux aussi été généreux dans l’effort. Une petite touchette avec un attardé peu enclin à céder le passage et une sortie dans un bac à gravier au début de la nuit les auront à peine ralentis. Les passagers qui ont eu le privilège d’effectuer un relais à bord de cette auto n’ont pas été déçus, en témoigne les sourires réjouis affichés à leur descente ! Ils finissent à la neuvième place du classement général.

Enfin, la paire Alexandre Viron-Laurent Richard renforcé par Stéphane Lémeret aura connu un début de course plus mitigé avant de revenir conquérir in extremis la dixième place. En cause un filtre bouché qui provoquait des coupures moteur intempestives durant les deux premiers relais. Le temps de cerner le problème – un peu mystérieux de prime abord – et la Be Cox retrouvait de sa superbe, permettant à ses pilotes d’être régulièrement les plus rapides en piste.

La malchance avait accablé le team lors du double tour d’horloges spadois, le vent à tourné et voici le trio Visnovsky-Tanghe-Van Dalen qui se repositionne pour le titre. En effet, si l’on décompte le plus mauvais résultat de chaque équipage comme le prévoit le règlement, la Be Cox 255 n’accuse que 25 points de retard sur le leader. Tous les espoirs sont donc permis en vue des ultimes confrontations, la prochaine ayant lieu les 12 et 13 octobre sur le tracé de Zolder.

Avant de clôturer ce compte-rendu, nous ne pouvons que féliciter l’un des douze pilotes badgés DRT – dont nous tairons le nom par pudeur et par respect pour son immense notoriété … – qui aura confondu la marche arrière et la 1ère vitesse au moment de quitter son emplacement après un ravitaillement. La Be Cox effectuant un bond quelque peu inattendu mais sans conséquence fâcheuse aura déclenché un éclat de rire général, de quoi décrocher une distinction dans le bêtisier du championnat Be Trophy !

Stay with us, follow our performance and share our fun !