Le Delahaye Classic avec Snijers, Gaban, Lotterer et… Droogmans !

2012legendboucles (3)

Le Delahaye Classic quatre à quatre pour la victoire

Comme l’an dernier, le Delahaye Classic fera assurément partie des teams à suivre samedi prochain lors de la 54e édition des Boucles de Spa se déclinant désormais en mode Legend.

Chapeautée par Lionel Hansen devenu lui-même un adepte des courses historiques, l’équipe wavrienne a mis les bouchées doubles durant l’hiver pour préparer avec son soin habituel quatre Porsche 911.

Après avoir loupé la victoire de très peu l’an dernier (une histoire de coefficient) alors qu’il était pourtant le plus rapide sur les spéciales, Patrick Snijers fait à nouveau confiance au Delahaye Classic. L’octuple vainqueur de l’épreuve est bien décidé à faire honneur à son numéro 1 et à décrocher un 9e succès (le 3e en Legend) aux commandes de la 911 Groupe 4 RS 2.7L de 1973 avec laquelle François Duval menait l’épreuve l’an dernier avant d’être victime d’une coupure électrique.

« L’auto a retrouvé sa couleur orange d’origine, celle avec laquelle Bjorn Waldegard a remporté le Monte-Carlo, » confie Pierre Sevrin, l’un des patrons du Delahaye Racing Team. «La SCRS est vendue et, de toute manière, avec le nouveau règlement imposant les pneus neige de route, je pense que posséder un peu moins de chevaux et des voies plus étroites ne devraient pas constituer un handicap pour la victoire. On compte en tout cas sur Patrick pour jouer la gagne. »

A ses côtés, sur la grise « Martini » récemment utilisée par son propriétaire Lionel Hansen au Roger Albert Clark puis au Neige&Glace, on retrouvera un autre « Porschiste » averti en la personne de Pascal Gaban qui retrouvera à ses côtés son équipier fétiche Eddy Chevaillier, de retour de Suède.

« Nous sommes très heureux d’avoir réussi à faire rouler Pascal avec cette auto, » explique Gilles Terlinden. « Nous avions déjà fait son assistance il y a une quinzaine d’années à Hannut avec une Porsche. Ce seront donc des retrouvailles. »

Et une belle occasion pour l’ex-champion du monde Groupe N de montrer ce dont il est encore capable aux commandes d’une 911 Carrera Groupe 3 de 1977 pouvant créer la surprise si les conditions restent hivernales.

La troisième voiture, une 911 100% identique à celle de Gaban, a été terminée en ce début de semaine après une présentation en grandes pompes vendredi dernier sur la neige de la piste de Zolder !

« Et nous sommes bien entendu tous très fiers d’accueillir dans le team le dernier vainqueur des 24 Heures du Mans, André Lotterer, » sourit Lio. «C’est un copain de longue date. Il est déjà passé plusieurs fois dans nos ateliers pour suivre l’évolution du montage de sa voiture, régler son siège, son pédalier, et effectuer un premier galop d’essai. Il est aussi motivé que sympa. Et carrément ému quand il a vu la déco de son auto. Grâce au soutien du Circuit Zolder et la complicité du Belgian Audi Club, on a adopté la déco Belga d’époque, quand son papa faisait le moteur de la RAS de Robert Droogmans. La météo n’annonce pas des conditions très simples pour débuter mais je compte sur toute l’expérience de Jean-Marc Fortin, double vainqueur à Spa, pour lui faire éviter les pièges de débutant et l’emmener à l’arrivée. »

Enfin, c’est la surprise du chef, une quatrième plus petite 2.2 S datant de 1970 sera confiée à un autre tout grand nom des rallyes belges, Robert Droogmans, engagé de dernière minute grâce au soutien de FunstillExists.be. « Avec l’arrivée in-extremis  de Robert comme cerise sur le gâteau, on peut réellement parler de « Dream Team » cette année, » se réjouit Lionel Hansen. « Notre dernière voiture est une ancienne version terre des ateliers Tuthill en Angleterre reconditionnée en version asphalte pour l’occasion  et que l’on devrait aligner plus tard au Rallye du Maroc. Plus les conditions seront difficiles, plus elle sera à l’aise.»

Et Kris Perdu, dirigeant toujours le team et l’esprit « Fun Still Exists » depuis Singapour, de préciser : « Robert sait qu’il a peu de chance de s’imposer sur cette voiture mais il n’a de toute manière jamais eu de chance à Spa. Néanmoins, en voyant la liste des engagés à nouveau pour le moins copieuse, il tenait absolument à être de la fête. La preuve que le « fun » existe encore… »

« L’objectif du team est bien entendu de passer un agréable moment, de participer à cette grande fête du sport auto et, si possible, d’améliorer notre troisième place finale de 2011 tout en ramenant les quatre autos dans le Top 15 final. On a pas mal d’atouts dans notre jeu même si la concurrence est toujours plus relevée, » conclut Lionel Hansen.

Après le grand rendez-vous des Legend Boucles, les quatre Porsche rallye du Delahaye Classic seront proposées à la location ou à la vente. Avec une ligne de plus au palmarès déjà bien fourni du DRT ?  « On fera tout pour… »  

Une Porsche aux couleurs de Circuit Zolder pour les débuts en rallye du dernier vainqueur des 24H du Mans, le pilote officiel Audi André Lotterer

2012legendboucles (4)

Circuit Zolder est très fier de pouvoir annoncer aujourd’hui, avec la complicité du Belgian Audi Club, qu’il va permettre le futur baptême en rallye du dernier vainqueur des 24H du Mans, André Lotterer.

Assisté de l’expérimenté double vainqueur de l’épreuve (en 1996 et 1998 aux côtés de Grégoire de Mevius) Jean-Marc Fortin, le pilote d’origine allemande mais de cœur belge (sa maman habite toujours Nivelles, son port d’attache en Europe) participera en effet le 18 février prochain aux célèbres Legend Boucles de Spa. A cette occasion, André troquera le baquet de son proto Audi R18 TDI contre celui d’une toute nouvelle Porsche 911 SC de 1977. Une Groupe 3 dotée d’un moteur 3 litres développant 220 chevaux préparée dans les ateliers Delahaye Classic qui portera les couleurs de Circuit Zolder bien sûr mais aussi d’un illustre sponsor rouge et blanc. Un hommage à son papa Henri, motoriste des Porsche RAS Sport dans les années 80.

« Je suis très heureux et impatient de pouvoir disputer mon premier rallye, » confie le jeune trentenaire, ancien pilote d’essai Jaguar en F1. « Même si je roulais en kart, j’ai assisté à pas mal d’épreuves belges à l’époque où mon père travaillait à Chatelet. Je suivais les assistances. Je me souviens même qu’un jour, alors que je devais avoir 4 ou 5 ans, mon père est revenu avec la Porsche Belga à la maison pour faire des essais. Et il m’a emmené à l’école à son bord ! Le rallye me faisait rêver. Ainsi, lorsqu’Olivier de Wilde m’a proposé de disputer les Legend Boucles lors des 1000 km de Spa, je n’ai pas hésité une seconde Un mois et demi plus tard, il m’avait dit avant le Mans : si tu gagnes les 24H, on t’invitera à Spa. J’ai fait ma part du boulot et il a tenu parole grâce au soutien de Circuit Zolder (où je suis monté sur le podium de ma première course de F3 allemande en 2000) et du Belgian Audi Club. Je tiens d’ailleurs à remercier ici messieurs Thierry Deflandre et J-G. Malvoy, mais aussi le Docteur Ullrich de m’avoir autorisé à rouler en Porsche. »

Après un court galop d’essai, André s’est rendu compte que la tâche ne s’annonce pas facile.

« Surtout s’il y a de la neige ! Des conditions qu’on ne rencontre pas souvent en circuit ! Pour un baptême, cela risque d’en être un bon. Mais j’ai hâte. Je sais que j’aurai un bon team et un excellent équipier pour me guider et me tempérer. J’ai compris que je n’allais pas gagner le rallye et que je ne dois pas freiner aussi fort et aussi tard qu’en circuit sous peine de ne pas finir la première RT. Je vais donc y aller calmement. Mon principal objectif sera de rester sur la route, d’aller au bout sans faire de bosses. J’espère alors ne pas être trop loin du Top 20. »

Pour Thierry Deflandre, Général Manager de Circuit Zolder, cette opération spadoise constitue une belle occasion d’aller vers le public en montrant le dynamisme de l’anneau limbourgeois.

« Le Circuit Zolder va à l’encontre du public à Spa, sympa comme image non ? Nous ne voulons pas nous limiter aux frontières de notre piste. Circuit Zolder est un circuit qui bouge, veut toujours se développer. L’événement Legend Boucles de Spa, très populaire, représente une sorte de Racing Show sur lequel nous serons présents, » explique Thierry Deflandre. « Ce n’est pas la première fois qu’une voiture portant nos couleurs roule ailleurs que chez nous. Il s’agissait ici, à mes yeux, d’une chouette opération méritant notre soutien. En tant que dernier brillant lauréat des 24H du Mans, André Lotterer illustre à lui seul deux de nos événements phares de l’année : les 6 Heures de Zolder faisant partie de la Le Mans Series et les 24 Hours of Zolder. On ne pouvait quasi pas imaginer meilleur casting. On doit juste encore maintenant essayer de l’avoir au départ de notre premier gros rendez-vous du mois d’avril, le  GT1 World Championship, » conclut en clin d’œil le Général Manager.

Legend Boucles de Spa 2011 : un weekend mouvementé, pour un spectacle assuré !

2011Legendbouclesdespa (19)

La météo aura été clémente pour l’édition 2011 des Legend Boucles de Spa, malgré un ciel assombri pour les organisateurs. En effet, de gros problèmes dans les systèmes de chronométrage ont bousculé plusieurs fois le classement durant le weekend, attisant le suspens pour les participants et surtout pour la Porsche de Patrick Snijers alignée cette année par le Delahaye Racing, qui visait une neuvième victoire à accrocher à son palmarès.

Le plateau de cette année était exceptionnel, mais a vite été décimé suite aux nombreux problèmes techniques qu’ont subis bon nombre de concurrents. Les Porsche du DRT n’auront pas été épargnées, avec l’abandon en cours de weekend des équipages Duval/Bourdeaud’huy, Lemeret/Squartini et Coens/Chaudoir.  Patrick Snijers a quant à lui encore une fois montré sa bonne connaissance des spéciales spadoises et ses qualités de pilotes, mais n’aura malheureusement pas pu devancer les deux Ford Escort de Stefaan Stouf et Björn Waldegard. C’est en effet le dimanche en milieu de journée que les chronos officiels ont été confirmés par les organisateurs, Patrick Snijers finissant troisième derrière Waldegard et Stouf. Le duo Bouvy/Toubon, sur l’autre Porsche encore en course, parvient à accrocher une 18ème place, un résultat honnête aux vues des performances des concurrents auxquels il aura fallu faire face.

L’important aura été de vivre une expérience de rallye qui comme chaque année s’est montrée époustouflante et spectaculaire. L’édition 2012 devrait donc fournir de belles bagarres avec, pourquoi pas, la victoire tant attendue pour Patrick Snijers…si les chronomètres se stabilisent jusque- là !

Le Delahaye Classic en force aux Legend Boucles de Spa

2011Legendbouclesdespa (16)

Pour la deuxième année, le département Classic du Delahaye Racing Team participera aux Legend Boucles de Spa.

Douze mois après la 9e place, la première des Porsche, décrochée l’an dernier par le Finlandais Harry Rovanpera, l’équipe wavrienne a cette fois mis les petits coffres dans les grands puisqu’elle alignera, les 18 et 19 février prochain, non moins de cinq 911.

Au sein de cette véritable armada, deux viseront clairement la première place. A commencer par la SCRS Groupe B confiée cette année au recordman de succès de l’épreuve (8), Patrick Snijers qui célèbrera à Spa les 30 ans de sa première victoire dans un grand rallye belge.

« C’est un véritable honneur pour nous de bénéficier de la confiance du septuple champion de Belgique ainsi que de son principal partenaire qui n’est autre que la Febiac, » confie Lionel Hansen, responsable du département Classic DRT. « Sa monture datant de 1982 développe plus de 300 chevaux pour un poids de 1030 kg. Avec ses voies larges, c’est l’arme idéale pour jouer devant si les conditions sont clémentes comme nous avons pu le constater aujourd’hui lors d’une séance d’essais privés avec lui. Lorsque l’on sait que Patrick a encore imposé une Porsche ici voici deux ans sur la neige,…nous sommes confiants ! »

L’un des principaux rivaux de l’échalas pourrait être son propre équipier François Duval (toujours épaulé aux Legend par son ami Anthony Bourdeaudhui) qui, pour la première fois à Spa, disposera d’une voiture capable de se battre pour les premières places.

« On lui confiera notre toute nouvelle Groupe 4. Une 911 équipée d’un moteur 2.7 L RS de 270 chevaux spécialement étudiée pour le terrain Spadois. Un peu plus légère (960 kg) et dotée des voies plus étroites, elle sera plus facile à dompter en cas de conditions hivernales. Outre le talent de son pilote, son principal atout est sa date de construction : 1972. Le coefficient handicap de François (0,72) sera donc plus favorable que celui de Patrick (0,82) et le meilleur de toutes les Porsche performantes engagées.»

En embuscade derrière ces deux rallymen, l’éclectique Fred Bouvy (et son acolyte André Toubon), champion BTCS en titre, comptera sur le couple de sa maxi Groupe 3 de 250 chevaux (1980) pour tenter de créer la surprise en s’immisçant dans le Top 5. Il est clair que le retour de la neige ou des routes très grasses ferait son bonheur.

Enfin, le Delahaye Racing Team engage également deux petites Groupe 3, plus proches de l’origine, pour deux autres pistards proches du team : Damien Coens (assisté de Pierre Chaudoir) et le journaliste Stéphane Lémeret accompagné de son fidèle panneauteur, chronométreur et ami Alexandre Squartini.

« Cet événement nous demande une grosse préparation, » confie Pierre Sevrin, l’une des chevilles ouvrières du Delahaye qui alignera cette année en circuit deux Silhouettes S1 en BTCS et une GT3 en Belcar. « Depuis quelques semaines nos journées se prolongent jusqu’à 22h. Sur place, notre équipe sera composée de 22 personnes pour assister nos cinq équipages avec un coordinateur, trois ingénieurs, un responsable sportif, un responsable logistique, cinq techniciens chefs de voitures, un homme chargé du catering, 8 mécaniciens plus deux jeunes stagiaires de notre sponsor http://www.unavenirquiroule.be. Au total, nous aurons 80 roues montées pour affronter les différents types de terrain et les éventuels changements de météo. Ce n’est pas rien. Nous nous réjouissons de vivre cette grande aventure et espérons que tous nos efforts seront récompensés par un résultat de tout premier ordre de nos cinq équipages même si la priorité reste, bien sûr, de s’amuser et de passer un bon week-end tous ensemble. »

Legend Boucles de Spa : une Porsche du Delahaye Classic associée à Unavenirquiroule.be

2011Legendbouclesdespa (12)

L’association « unavenirquiroule.be » apposera cette année ses couleurs sur l’une des quatre Porsche alignées par le Delahaye Classic aux Legend Boucles de Spa. Et on ne sera pas en reste en ce qui concerne le pilote, dès lors que c’est Patrick Snijers qui prendra le volant pour tenter de rajouter une victoire aux huit qu’il a déjà accumulé depuis sa première participation en 1979.

Créée par le secteur automobile dans le but de promouvoir les métiers de l’automobile auprès des jeunes, unavenirquiroule.be soutient la formation et l’embauche des étudiants issus de l’enseignement des techniques automobiles et sensibilise les employeurs à l’entrée de ces jeunes sur le marché du travail. Forte de ses initiatives, l’association offrira la possibilité à deux jeunes de se rallier à l’équipe du Delahaye Classic pour réaliser l’assistance de la Porsche 911 SC RS Gr.B durant le weekend de l’épreuve. Ceux-ci seront recrutés lors du salon de l’auto, sur le stand d’Unavenirquiroule.be, au palais 9. Il faut encore préciser qu’un deuxième pilote partagera les commandes de la rugissante Porsche et de ses quelques 300 chevaux… Son nom ? Il faudra attendre une conférence de presse qui aura lieu le 29 Janvier pour le connaître !

De son côté, Patrick Snijers ne cache pas sa motivation, malgré qu’il soit passé tout près de ne pas avoir de volant pour cette année. Remporter une victoire de plus, l’objectif est clair. Une légère difficulté supplémentaire se posera néanmoins à lui, dès lors que cette année une journée de reconnaissance sera organisée… Il ne pourra donc pas compter sur sa parfaite connaissance des spéciales spadoises pour espérer devancer se concurrents. Il lui reste cependant le talent, dont il fera sans aucun doute bon usage.

C’est donc encore une belle édition des Legend Boucles qui attend le team Delahaye, qui compte bien jouer la gagne en usant des armes qui ont d’ores et déjà fait son succès dans d’autres catégories : dynamisme, professionnalisme… et avant tout le plaisir !

Rendez-vous est pris à Spa, les 18 et 19 Février prochain…

Fred hara-kiri et Harri…qui rie

Comme vous le savez, c’est au Legend Boucles de Spa que la saison 2010 débutait officiellement pour le team Delahaye. Avec deux Porsche inscrites dans la catégorie Legend, soit la catégorie de pointe du rallye, DRT et Lionel Hansen espéraient faire parler la poudre. Et les deux pilotes annoncés, soit Fred Bouvy mais aussi Harri Rovenpera, n’entendaient pas décevoir les dizaines de milliers de spectateurs présents sur le bord des spéciales.

Pour Fred, grand habitué de l’épreuve à succès de Pierre Delettre, les choses commençaient parfaitement avec des chronos prometteurs face à des spécialistes de la discipline lui permettant de rapidement intégrer le top 10 du général. C’est lors de sa 1ère boucle dans la Clémentine, avec des pneus terre, qu’il se faisait surprendre sur une partie enneigée de ce que certains spécialistes n’hésitent pas à appeler la plus belle spéciale du pays. Certainement énervé par cet incident lui faisant perdre plusieurs minutes, il essayera de rattraper le temps perdu sur…le routier. Flashé par les forces de l’ordre, il sera mis hors course par la direction de l’épreuve comme plusieurs autres pilotes.

De son côté, le finlandais volant, vainqueur de plusieurs manches en WRC par le passé, rentrait petit à petit dans le rythme devant s’habituer à une monture très différente de ce qu’il avait piloté dans le passé. Mais une fois les spécificités de la belle allemande assimilées, il réalisait des chronos équivalents au spécialiste local, Marc Duez. Au final, il terminera dans le top 10 (9ème pour être précis) et 1er pilote au volant d’une Porsche.

Après cet intermède « rallye », la saison circuit approche à grand pas pour le team. Avec le BTCS, le Belcar et la Legend Car, c’est un programme chargé qui s’annonce encore une fois. N’hésitez donc pas à suivre l’actualité du team sur notre site et pourquoi pas à nous rendre visite sur les circuits.

Harri Rovanpera étrenne aux Legend la Porsche 911 SC RS Gr.B du Delahaye Classic

C’est à trois jours à peine du départ des Legend Boucles de Spa qu’a été présentée, ce mercredi matin au Brussels Kart Expo de Grand-Bigard, la superbe Porsche 911 SC RS Groupe B qui sera confiée ce week-end à la redoutable paire composée du Finlandais Harri Rovanpera (ex-pilote d’usine Peugeot et Mitsubishi en WRC, vainqueur du Rallye de Suède 2006) et John Muth (lauréat des Legend Boucles en 2007 sur la Porsche de Marc Duez).

Un véritable bijou dont le moteur 3 litres développant plus de 300 chevaux a tourné pour la première fois dimanche dernier avant les premiers tours de roues et le passage au contrôle technique ce lundi.

« Cette auto, première du genre en Belgique depuis plus de 20 ans, est le fruit d’une excellente collaboration avec le Delahaye Racing Team que je connais depuis les débuts victorieux du projet Mégane en BTCS, » explique Lionel Hansen, ex-ingénieur Renault Sport et Kronos Racing que l’on retrouvera cette année en piste avec le nouveau W Racing alignant les Audi R8 en Belcar. « Nous avons créé ensemble un département Classic basé sur nos compétences communes. Après neuf mois de recherches, de documentation, d’entretiens avec des anciens mécaniciens de RAS, de mon pote Jean-Marc Gaban ou d’un ingénieur de l’usine de Weissach, de collectes des différentes pièces et de plus de 500 photos, nous avons monté la voiture de A à Z en trois mois ce qui représente plus de 1000 heures de boulot de mécaniciens à la fois compétents et passionnés. Tout a été fait selon la fiche d’homologation d’origine. Certaines pièces ont été reconstruites uniquement pour monter cette répliqua revenant au tiers du prix d’une originale.»

Un travail d’orfèvre dont le résultat n’ornera pas un musée.

« L’objectif du Delahaye Classic est d’offrir un service personnalisé, de reconstruire des voitures de prestige pour des clients souhaitant disputer des courses historiques comme je l’ai déjà fait avec l’Alpine A110 vue aux Legend avec Jean Ragnotti ou avec les Porsche 911 Kronos ayant participé au dernier Safari, » poursuit le « chief of engineering » de l’équipe wavrienne. « Cette 911 RC RS est une vitrine de notre savoir faire. Tout a été poussé à l’extrême. Je compte sur l’expérience et le professionnalisme d’Harry pour nous donner un bon feedback technique, tant demain en essais qu’en course. Il est important d’avoir un bon pilote pour faire la mise au point. Si l’on obtient un bon résultat, cela nous fera une bonne carte de visite. Quelles que soient les conditions que nous rencontrerons, je compte sur Harry mais aussi John pour démontrer le potentiel de notre machine dans les RT qui s’y prêtent le mieux. Et pour redoubler de prudence dans les endroits les plus piégeux, notamment dans Clémentine. Même si l’auto est bien assurée, je n’ai pas envie de tout recommencer après les Boucles. J’ai prévu d’ailleurs de disputer le Rallye de Hannut à son volant et elle est déjà louée pour une course en France. Le Tour de Corse historique me tente aussi. Avec un rapport poids (960 kg) puissance très intéressant, c’est une arme redoutable pour ce type d’épreuve. »

Et un step supplémentaire par rapport à la Groupe 3 2.7 RS que pilotera Frédéric Bouvy, également à la vente ou la location après Spa.

« Il s’agit d’une première pierre à l’édifice. Je projette déjà de remonter une Porsche 911 2.8 RSR. Mais nous ne sommes pas spécialement attachés à une marque. Tout est possible avec le Delahaye Classic. Tous les rêves peuvent devenir réalité… »

Après un premier galop d’essais et ses premiers dérapages, Harri restait admiratif :

« Quel bruit ! C’est mieux qu’une WRC ! Une auto pareille, aussi bien finie, devrait rester au musée. Je vais vraiment essayer de la garder sur la route. Sans clous, sur la neige, cela ne vas pas être facile. Mais c’est pareil pour tout le monde. »

De son côté, John Muth qui dictera les notes à son ami finlandais en Anglais rêve d’un nouveau succès face notamment à l’autre Porsche de son ex-pilote Marc Duez aux côtés duquel il a remporté l’épreuve il y a trois ans et terminé sur le podium en 2009.

« J’essayerai de guider Harri au mieux, » confie le patron du restaurant le Vieux Ganshoren supporté par son ami Paul Van Himst, propriétaire de la marque de café Brésor. « C’est un pro. Il n’a pas d’expérience de l’historique et des propulsions, mais je suis certain que cela va aller. Ces Nordiques ont la glisse dans le sang. On est là pour s’amuser, prendre un maximum de plaisir, faire de la pub pour nos sponsors, mais aussi monter sur le podium final. Le plateau est très relevé cette année. Il y a beaucoup de très bons pilotes et de bonnes autos, mais je pense que nous faisons partie des favoris. Seule la Quattro de Bruno Thiry me fait réellement peur s’il y a de la neige. Mais avec le coefficient 1.25 contre 0.82 pour nous, il devra déjà aller beaucoup plus vite pour nous battre. »